Pourquoi l’isolation thermique est-elle indispensable ?

Pour améliorer l’efficacité énergétique de la maison, diminuer votre consommation d’énergie et réduire votre facture, il est indispensable de commencer par une isolation thermique appropriée. Rien ne doit laisser s’échapper la chaleur : murs, combles, fenêtres… Pour rendre votre chauffage plus efficient, entreprendre des travaux pour isoler est un passage obligé. Comment s’y prendre ? Quel isolant choisir ? Faisons le point.

Pourquoi faut-il bien isoler sa maison ?

L’efficacité énergétique dépend avant tout de l’isolation thermique

Les combles et la toiture à eux seuls peuvent représenter 30 % des pertes de chaleur. Imaginez quel chiffre peut être atteint en prenant en compte les murs, fenêtres ou portes dont l’isolation laisse à désirer : les murs peuvent faire augmenter les déperditions de chaleur de 20 % et les fenêtres de 15 %. Isoler le mur, le plafond, le sol ou la toiture d’un bâtiment peut en effet avoir de grandes répercussions sur votre consommation d’énergie et donc votre facture.

Avant d’investir au prix fort dans un système de chauffage très performant, pensez à l’isolation thermique : il ne sert à rien de chauffer plus fort si la majeure partie de la chaleur produite par le chauffage s’enfuit immédiatement. Quand on sait que le chauffage accapare 62 % de la consommation d’énergie d’un ménage français, c’est d’autant plus évident.

En fait, c’est simple : l’isolation thermique de la maison limite grandement les pertes de chaleur et donc diminue vos besoins énergétiques. Pour la même surface et à la même température, vous pourrez diminuer la puissance de vos radiateurs. Au programme donc, moins de consommation, une facture en chute libre et beaucoup moins de pollution émise (jusqu’à 80 %).

D’ailleurs, lorsqu’on parle d’efficacité énergétique, il ne s’agit pas que de chauffage. L’isolation thermique a autant d’intérêt en hiver qu’en été : lorsqu’il fait très chaud à l’extérieur, des murs, combles et fenêtres bien avec une bonne isolation thermique sont des remparts contre la chaleur. Ils empêchent alors les fuites de fraîcheur et limite la consommation de la climatisation lorsque vous en disposez.

L’isolation thermique est écologique

Bien isoler sa maison permet de limiter la consommation d’énergie, et donc de réduire l’émission de gaz à effet de serre. Cela permet ainsi de lutter contre le changement climatique. En plus des atouts de l’isolation, c’est donc également une démarche qui profite à l’environnement. Bien entendu, tout dépend aussi de l’isolant choisi, mais vous trouverez facilement des matériaux écologiques. Le plus favorable à l’environnement reste la ouate de cellulose, souvent utilisée pour les combles.

Depuis plusieurs décennies, la France encourage les travaux de rénovation énergétique. Les accords de Kyoto ont par ailleurs permis de faire avancer les mentalités et les politiques publiques. Entre réglementations et aides financières, l’isolation thermique est favorisée et encouragée : il n’a jamais été aussi intéressant financièrement et rentable d’isoler sa maison.

Qu’est-ce que la performance thermique d’un isolant ?

Si vous vous intéressez à l’isolation de votre maison et au choix de votre isolant, sans doute êtes-vous déjà tombé sur la notion de performance thermique ou de résistance thermique R.

Sans trop entrer dans les détails (les étiquettes sont précises et les professionnels comme les enseignes sont de bon conseil), revenons sur ces éléments. Un produit isolant (laine de verre, de coton ou encore de roche par exemple), se caractérise par sa résistance thermique R. Cette dernière varie selon 2 paramètres : la conductivité thermique du matériau ainsi que son épaisseur.

Ces notions interviennent du point de vue réglementaire. En effet, cette performance thermique doit être équivalente au niveau exigé pour être validée. Cela indique que les normes applicables sont vérifiées par un laboratoire accrédité et que la fiabilité de la production est garantie par un tiers indépendant. La résistance thermique R de l’isolant choisi doit être d’au moins 7 m².K/W pour bénéficier de certaines aides financières à l’isolation.

Comment isoler ses combles, murs ou fenêtres ?

En fonction de la partie de votre maison à isoler, de vos besoins et de vos exigences, vous pouvez opter pour différents isolants. Chacun possède un rapport qualité-prix différent, certains sont plus écologiques que d’autres et il n’est parfois pas possible d’installer un isolant en particulier sur une toiture spécifique. Si le bois est un isolant pour les fenêtres, ce n’est pas le cas pour la toiture, cela va de soi. De même, vous n’allez pas utiliser de la laine de verre pour isoler vos fenêtres…

Un isolant thermique peut être synthétique, minéral, naturel, thermoréflecteur (mince) ou encore “nouvelle génération” (innovant technologiquement). Les prix varient, l’efficacité aussi. La laine de verre reste l’isolant le plus utilisé en Franc et de loin, car il propose le meilleur rapport qualité-prix.

Si les isolants sont légion, les techniques d’isolation sont également adaptées à chaque situation.

D’abord, notez que pour une isolation écologique, choisissez des matériaux isolants naturels et efficaces, même si cela vous coûte plus cher. Pour isoler vos combles, tout dépend s’ils sont aménagés ou perdus : il est plus simple et rapide de procéder à l’isolation de combles perdus. Dans tous les cas, l’isolation peut se faire par l’extérieur ou par l’intérieur. Isoler vos murs est également accessible et peut aussi se faire par l’intérieur ou par l’extérieur.

En ce qui concerne l’isolation des sols, cela passe en général par la pose d’un plancher chauffant ou de plaques de polystyrène.

Enfin concernant l’isolation thermique des fenêtres de la maison, tout se joue entre le double et le triple vitrage : le second choix étant bien sûr le meilleur moyen de limiter efficacement les pertes de chaleur. La menuiserie des fenêtres compte également : il est conseillé d’opter pour du PVC, de l’aluminium ou du bois.

Netatmo info

L’isolation thermique de la maison est la première étape de l’optimisation de votre consommation d’énergie. Pour aller plus loin, équipez-vous d’un Thermostat Intelligent Netatmo pour programmer et contrôler à distance vos radiateurs. Améliorez facilement l’efficacité de votre chauffage !

Quelles aides financières pour l’isolation thermique ?

Pour les travaux d’isolation thermique de votre maison, vous avez à disposition plusieurs aides financières :

  • Le Crédit d'Impôt pour la Transition Énergétique (CITE) de 30 % sous certaines conditions;
  • La prime énergie, aussi appelé “certificats d'économies d'énergie” ou CEE qui est versé par les fournisseurs d'énergie et dont le montant est variable ;
  • Le taux de TVA réduit à 5,5 % pour les travaux éligibles ;
  • Les aides de l'ANAH réservées aux propriétaires aux revenus modestes ;
  • L’éco-prêt à taux zéro ou éco-PTZ, un prêt à taux 0 sans aucune condition de ressources pouvant aller jusqu’à 30 000 € ;
  • Les différentes aides des collectivités locales.

Vous l’avez bien compris, vous ne devez surtout pas négliger l’isolation thermique de votre maison si vous souhaitez consommer et dépenser moins en énergie. Murs, combles, fenêtres, sols et même plafonds, rien ne doit laisser filer la chaleur ni la fraîcheur. Pour votre confort, votre chaleur et votre acoustique, ne laissez pas votre maison devenir (ou rester) une passoire énergétique !