Information COVID-19 : la boutique en ligne Netatmo reste ouverte. Nos équipes mettent tout en œuvre pour assurer les livraisons dans le plus strict respect des directives sanitaires et gouvernementales, et dans les meilleurs délais. Prenez soin de vous.

A brand of Legrand

Pourquoi l’isolation des combles est-elle si importante ?

Réduire votre facture de chauffage de 30 %, ça vous dit ? En matière d’efficacité énergétique, pour réduire votre consommation d’énergie et votre facture, l’isolation thermique efficace des combles est indispensable. Une mauvaise isolation de la toiture cause une forte perte de chaleur. Faut-il utiliser la laine de verre comme isolant ? Quel prix pour les travaux ? Voici nos conseils pour tout savoir sur l’isolation des combles.

Pourquoi bien isoler vos combles est indispensable ?

L’isolation des combles est une solution à la fois thermique (une chaleur de meilleure qualité), économique (facture de chauffage diminuée de 30 %) et environnementale (par rapport à la transition énergétique et aux économies d’énergie). C’est la première étape de vos travaux de rénovation énergétique dans la maison.

L’isolation des combles, point de départ de toute rénovation énergétique

Investir dans un système de chauffage à haute performance thermique équipé d’un thermostat programmable peut vous aider à réaliser des économies d’énergie et d’argent. Mais si la chaleur fuit par les combles et le toit, c’est un énorme gâchis d’énergie comme d’argent !

Saviez-vous que la toiture représente jusqu’à 30 % des fuites de chaleur pour une maison ? Ce n’est absolument pas négligeable. L’isolation de vos combles et de la toiture de la maison n’est donc pas un choix de rénovation énergétique parmi tant d’autres : c’est une priorité.

Il fait chaud dans votre région ? Ce n’est pas une excuse, l’isolation a presque autant d’intérêt pour la chaleur… que contre la chaleur !

C’est d’ailleurs par-là que vous devez commencer si vous souhaitez mener des travaux de rénovation énergétique dans votre maison. Une fois cette isolation réalisée, tous les investissements suivants gagneront en efficacité et en rentabilité.

Comment isoler ses combles aménagés et ses combles perdus ?

Que vous disposiez de combles aménagés ou aménageables, ou de combles perdus inhabitables, les techniques d’isolation ne sont pas les mêmes. Notez que dans tous les cas, l’isolation des combles se fait le plus souvent par l’intérieur.

  • Souvent, l’isolation des combles aménagés se fait via des rampants. Il s’agit d’un isolant sous forme de rouleau ou de plaque qui s’agrafe directement sur l’intérieur de la toiture.
  • Il est en revanche moins cher, plus rapide et plus simple de réaliser des travaux d’isolation des combles perdus. En effet, cela se fait généralement par soufflage de flocons d’isolants sur le plancher, le sol des combles perdus. Ici, 3 méthodes : le soufflage mécanique, l’épandage manuel et le panneau ou rouleau à déposer sur le sol.

Netatmo info

Après l’isolation thermique de vos combles, passez à la vitesse supérieure dans votre rénovation énergétique. Diminuez encore davantage votre facture d’énergie en installant un Thermostat Intelligent Netatmo sur votre système de chauffage central ! Avec lui, contrôlez et programmez à votre guise et à distance vos radiateurs pour perfectionner votre efficacité énergétique.

Quel isolant choisir pour vos combles ?

En ce qui concerne l’isolant utilisé pour vos combles aménagés ou perdus, le choix est large. Trop large même pour comparer toutes les offres. Il suffit d’entrer votre requête sur Google pour recevoir des dizaines de propositions commerciales : c’est un marché en pleine ébullition. Et pour cause, la transition énergétique bat son plein et les aides financières ne manquent pas : nous y reviendront en fin d’article.

L’important est alors de choisir votre isolant selon vos exigences et votre toiture. D’abord, notez que même de nombreux isolants performants existent : d’origine végétale, animale ou minérale, leur rapport qualité-prix varie. Mais l’isolant le plus utilisé reste la laine de verre, qui participe à l’isolation de plus de 70 % des habitations françaises.

Parmi les autres grands isolants pour vos combles, les principaux sont :

  • La laine de roche qui offre une isolation complète, aussi bien thermique que pour les incendies, l’eau et l’acoustique;
  • La laine de coton, de chanvre ou de mouton, qui sont des isolants (souvent) 100 % naturels ;
  • Le liège expansé, un autre isolant naturel ;
  • La ouate de cellulose qui reste l’isolant le plus écologique mais pas le plus performant.

L’isolation des combles ne nécessite pas d’importants travaux de pose. Il suffit d’adapter l’isolant à la toiture. Et c’est ici la principale difficulté, ou plutôt l’élément majeur à prendre en compte : votre type et votre forme de toit. En fonction de cette variable, optez pour des rouleaux, des panneaux ou encore du vrac.

Combien ça coûte, l’isolation des combles ?

Le prix des travaux d’isolation et de l’isolant

Les tarifs d’une isolation des combles (travaux et isolant) sont variables selon l’entreprise, la nature de l’isolant et la surface à isoler. Tout dépend donc de vos objectifs, mais le plus souvent, vous recherchez à réaliser un maximum d’économies d’énergie au prix le plus intéressant.

Comptez en moyenne en France un prix d’environ 20 à 50 €/m² pour l’isolation des combles perdus d’une maison, contre une fourchette plus large de 40 à 270 €/m² pour des combles aménagés. Globalement, comptez environ 60 €/m², même si vous l’avez constaté, les écarts sont très forts.

Il faut aussi savoir que ce prix est vite rentabilisé car les économies sont très importantes, d’autant plus que 4 aides financières peuvent réduire le prix des travaux. En cinq années, il est tout à fait possible de rentabiliser l’isolation de vos combles perdus ou aménagés.

Les 4 grandes aides financières pour l’isolation des combles

D’abord, il y a le Crédit d’Impôt de Transition Énergétique (CITE) de 30 %, qui peut vous donner une coup de pouce non négligeable pour vos travaux de rénovation énergétique dont l’isolation des combles. Y est éligible l’isolation thermique du toit, mais pas seulement : les planchers bas, les murs ou encore les parois opaques sont aussi concernés. Attention cependant, plusieurs conditions accompagnent le Crédit d’Impôt de Transition Énergétique :

  • Seuls les combles perdus sont éligibles;
  • Vous êtes limité à un plafond de 100 euros TTC par m² pour l'isolation intérieure des combles perdus et 150 euros TTC par m² pour l’isolation extérieure ;
  • Veillez à ce que votre isolant offre une résistance thermique R d’au moins 7 m².K/W. Vous n’avez rien compris ? Pas de panique, consultez les étiquettes et les fiches produits de l’isolant, tout y est précisé.
  • Les travaux doivent être réalisés par un professionnel RGE (« Reconnu Garant de l'Environnement »).

Ensuite, l’éco-prêt à taux zéro ou Eco-PTZ peut vous permettre d’emprunter jusqu’à 30 000 € à taux zéro pour vos travaux d’isolation thermique des combles, comme son nom l’indique. A nouveau, la résistance thermique R de votre isolant doit être d’au moins 7 m².K/W et un professionnel RGE doit prendre en charge les travaux.

Puis, n’oublions pas le Pacte Energie Solidarité, une aide financière à l'isolation des combles perdus à 1 euro pour 70 m² et 10 euros par m² supplémentaire. Attention toutefois à bien analyser les conditions de vente et à ne pas céder aux arnaques, fréquentes sur ce type d’aide.

Enfin, impossible de ne pas mentionner les aides locales et régionales pour l’isolation de vos combles. Pour toutes les connaître, adressez-vous directement à votre mairie et à votre Conseil Régional. Globalement, vous devriez à minima être éligible aux aides de l'ANAH et aux Certificats d'Économie d'Énergie (ou CEE).

L’isolation des combles est un impératif énergétique. Si vous souhaitez faire fondre votre facture d’énergie et de chauffage, ce sont les premiers travaux à réaliser. En plus, outre les aides financières disponibles, c’est un choix très rentable !