Qu’est-ce qu’une chaudière gaz ?

Système de chauffage central efficace et populaire, la chaudière au gaz naturel ou au propane reliée à un circuit de radiateurs ou à un plancher chauffant permet un excellent confort. Ce type de chaudière fournit le chauffage mais peut également produire l’eau chaude sanitaire du logement. Simplicité d’installation, entretien très léger, bon rapport qualité-prix… les avantages de la chaudière au gaz ne manquent pas.

Qu’est-ce qu’une chaudière au gaz et comment fonctionne-t-elle ?

Simple d’utilisation, rentable et durable, la chaudière au gaz est présente chez des millions de ménages français à la recherche d’un système de chauffage efficient. La chaudière au gaz fonctionne de manière simple en 3 temps pour la chaudière classique ou basse température et en 4 temps pour la chaudière à condensation :

  • La chaudière brûle du gaz naturel ou du propane;
  • Les fumées générées par la combustion circulent dans un échangeur où fluctue l'eau du circuit de chauffage ou d'eau chaude ;
  • L’eau chauffe, augmentant la température des radiateurs puis du logement ;
  • Sur les chaudières au gaz à condensation, la chaleur latente des fumées et vapeurs d’eau est récupérée pour être exploitée.

La chaudière au gaz comporte beaucoup d’avantages et très peu d’inconvénients : elle est performante, rentable, peu encombrante, simple dans son installation et à entretenir, plus écologique que d’autres chaudières et sa durée de vie s’étend de 10 à 20 ans. Son principal inconvénient ? Le prix élevé du propane (pour une chaudière au gaz propane bien sûr), son stockage et son réapprovisionnement bi-annuel.

L’un des grands atouts de la chaudière gaz est que son installation est facile aussi bien dans un logement neuf que lors d’une rénovation. Souvent murale, elle prend généralement peu de place.

Par ailleurs, l’installation d’une chaudière gaz murale peut être réalisée dans la cuisine sans aucun soucis, ce qui permet son utilisation même dans les petits logements. Au sol, elle occupe davantage d’espace et l’installation est moins aisée (sauf si vous disposez déjà d’un système de chauffage par chaudière au sol). Le prix d’une chaudière murale est par ailleurs généralement inférieur.

Netatmo info

Vous pouvez optimiser les performances de votre chaudière au gaz grâce au Thermostat Intelligent Netatmo ! Programmez, contrôlez et maîtrisez votre système de chauffage avec plus de précision pour faire baisser le montant de vos factures d’énergie.

Bien choisir sa chaudière au gaz : classique, basse température ou à condensation ?

Comme nous l’avons vu précédemment, la chaudière au gaz peut être soit murale soit au sol et fonctionner avec du gaz naturel ou du gaz propane. Si la chaudière au gaz naturel doit juste être reliée au réseau, la chaudière au gaz propane nécessite d’être branchée à une citerne de stockage du gaz.

Outre ces aspects différenciateurs, on distingue 3 grands types de chaudière au gaz : la chaudière au gaz classique, la chaudière au gaz basse température et la chaudière au gaz à condensation. Sans doute avez-vous davantage entendu parler de la dernière récemment : c’est la chaudière au gaz la plus mise en avant (et ce n’est pas pour rien).

La chaudière au gaz classique

La chaudière au gaz classique était la première chaudière au gaz avant que des systèmes plus avancés ne voient le jour. Le fonctionnement d’une telle chaudière est simple et va à l’essentiel (comme décrit en première partie). Ce sont les moins chères mais aussi celles au plus faible rendement.

La chaudière au gaz basse température

La chaudière basse température est la descendante des chaudières au gaz classiques bien qu’elles soient très similaires. La seule différence entre les deux chaudières est que celle-ci limite la température de départ à 40°C environ pour augmenter le rendement. Il faut toutefois veiller à ce que les radiateurs du système de chauffage soient compatibles avec la chaudière basse température !

La chaudière au gaz à condensation

Enfin, la plus tendance et performante des chaudières au gaz est la chaudière gaz à condensation. Contrairement aux chaudières classiques, la chaudière gaz à condensation utilise les fumées et vapeurs d’eau pour augmenter le rendement. Ce procédé permet de gagner en efficacité et de limiter la perte d’énergie lors du chauffage. Grâce à ce système de chaudière à condensation de plus forte puissance, l'énergie est utilisée de manière optimale, la consommation de la chaudière est moindre et la facture de gaz est allégée.

Notez que les chaudières au gaz à basse température sont peu à peu remplacées par les chaudières au gaz à condensation, qui sont HPE (Haute Efficacité Énergétique). Seules les chaudières à condensation sont d’ailleurs plébiscitées par la législation et les aides gouvernementales à l’achat.

Enfin, la chaudière au gaz à condensation est la plus chère des chaudières au gaz mais elle est aussi la plus rentable.

Plutôt ventouse ou conduits de fumée pour une chaudière au gaz ?

Pour l’installation de votre chaudière au gaz classique, basse température ou à condensation, vous avez le choix entre 2 méthodes pour l’évacuation des fumées et vapeurs :

  • Un système de ventouse formé par 2 tubes concentriques horizontaux qui rend votre chaudière "indépendante", ce qui permet son installation dans la plupart des habitations, même celles sans pièce ventilée;
  • Des conduits de fumées classiques sous forme de tubage : un tube isolé empêche l’excès de condensation dans la chaudière.

Rendement et prix d’une chaudière au gaz

Le rendement est plus élevé pour les chaudières au gaz à condensation que pour les chaudières au gaz classiques et les chaudières basse température. Un système de chauffage basé sur une chaudière au gaz à condensation peut atteindre jusqu’à 110 % de rendement grâce à l’exploitation des fumées. En revanche, une chaudière gaz classique dépasse rarement les 100 % et atteint en général autour de 93 % de rendement.

Concernant le prix, il dépend du type de chaudière et de sa puissance. Une chaudière au gaz classique s’achète entre 500 et 2 500 € et une chaudière au gaz basse température a un prix légèrement supérieur. En revanche, une chaudière au gaz à condensation a un prix bien supérieur : de 3 000 à 8 000 € selon sa puissance ! Mais heureusement, les économies qu’elles vous fait réaliser la rendent plus rentable à long-terme qu’une chaudière gaz classique ou basse température, malgré son prix d’achat.

De plus, seules les chaudières gaz à condensation sont éligibles aux aides et aux subventions : le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE) de 30 %, la prime énergie, les aides de l’Anah, la TVA réduite à 5,5 % ainsi que l’éco-prêt à taux zéro. La chaudière au gaz classique et la chaudière basse température ne bénéficient hélas pas de ces aides pour diminuer leur prix car elles ne sont pas écologiques : bien qu’elles rejettent moins de CO2 qu’une chaudière au fioul ou qu’un poêle à bois, leur empreinte carbone est loin d’être neutre.

Remplacer une chaudière ancienne par une chaudière au gaz (de préférence à condensation ou à minima basse température) est une idée intéressante pour plusieurs raisons. Ce système de chauffage a su séduire tout un public. En résumé, la chaudière au gaz la plus avantageuse est la chaudière gaz à condensation murale : elle gagne haut la main face aux autres chaudière gaz niveau rendement, performance et rapport qualité-prix !