Information COVID-19 : la boutique en ligne Netatmo reste ouverte. Nos équipes mettent tout en œuvre pour assurer les livraisons dans le plus strict respect des directives sanitaires et gouvernementales, et dans les meilleurs délais. Prenez soin de vous.

A brand of Legrand

Quelle isolation choisir pour une fenêtre ?

Les fenêtres font partie des principales failles par lesquelles s’enfuit la chaleur de votre maison. Véritables ponts thermiques, les fenêtres (surtout simple vitrage) doivent faire l’objet d’une bonne isolation pour une consommation d’énergie raisonnée, une facture de chauffage faible et un meilleur confort thermique. Faire des travaux sur une fenêtre peut rapporter gros, mais quel isolant choisir ? Quelle méthode d’isolation thermique privilégier ?

Pourquoi isoler les fenêtres de votre maison ?

Le constat est simple en matière de chauffage et d’isolation de la maison, entre 10 et 25 % environ de la déperdition de chaleur est causée par les fenêtres ainsi que les portes insuffisamment étanches. Colmater ces brèches est donc essentiel pour améliorer votre efficacité thermique (et souvent phonique) grâce à des travaux rentables. Le chauffage n’en devient que plus efficace et mieux géré. La consommation d’énergie (électricité, gaz, pétrole ou encore bois) diminue, ce qui est économe et écologique. Pour finir, le prix de la facture énergétique diminue, comme c’est le cas avec les autres travaux d’isolation : combles, murs, sols, etc.

L’isolation est d’ailleurs toujours la première étape pour améliorer le confort tout en diminuant la facture d’énergie. Un fenêtre simple vitrage laisse entrer le froid tout en faisant fuir la chaleur. Rien de pire pour nuire à votre confort thermique ! Mais pas d’inquiétude, il est toujours possible d’isoler une fenêtre ancienne, de la changer pour une autre mieux isolée ou de procéder à des travaux de rénovation thermique. Alors par où commencer ?

Comment isoler une fenêtre ancienne simple vitrage ?

Il y a deux grandes solutions pour l’isolation thermique d’une fenêtre ancienne à simple vitrage : le calfeutrage et le survitrage. Derrière ces termes compliqués se cachent des astuces intéressantes pour améliorer le confort thermique et acoustique de la fenêtre.

Le calfeutrage d’une fenêtre ancienne simple vitrage

La première technique consiste à calfeutrer la vieille fenêtre afin de limiter les déperditions de chaleur vers l’extérieur de la maison. Concrètement, c’est la pose d’un joint sur la feuillure de votre fenêtre à simple vitrage. Trois éléments sont nécessaires : le joint de calfeutrage cité à l’instant, une bande de démoulage ainsi qu’un pistolet pour poser plus facilement le joint sur le cadre de la fenêtre.

Le survitrage de la fenêtre à isoler

L’autre astuce pour isoler thermiquement et acoustiquement une ancienne fenêtre à simple vitrage s’appelle le survitrage. Ici, on applique un film survitrage de 6 mm à faible coefficient thermique, directement sur la surface de la vitre. Le survitrage nécessite l’utilisation de toute une boîte à outils : perceuse, marteau, tournevis, mastic, fil à plomb et burin sont de la partie. Heureusement, une fois bien équipé, les travaux sont plutôt simples.

Le survitrage est une technique d’isolation efficace qui amenuise les ponts thermiques afin d’améliorer l’efficacité thermique de votre fenêtre. Le plus, c’est qu’elle conserve un style d'antan tout en diminuant beaucoup les bruits dérangeants !

Si vous êtes prêt à remplacer vos fenêtres et que vous souhaitez avoir un résultat optimal, alors vous pouvez opter pour le double voire le triple vitrage.

Une meilleure isolation grâce à des fenêtres à double ou triple vitrage

Bien qu’une fenêtre simple vitrage soit peu isolante, nous avons vu qu’il est toujours possible d’améliorer sa capacité d’isolation thermique et acoustique. Mais il y a une autre solution si une grande partie de la chaleur s’enfuit par les fenêtres simple vitrage : les remplacer par des fenêtres à double ou triple vitrage, avec une bien meilleure capacité d’isolation.

Les fenêtres double vitrage pour une isolation améliorée

Mieux que le calfeutrage ou le survitrage, il y a le double vitrage. Ce slogan poétique illustre bien la réalité de la fenêtre est composé de deux vitres, espacées entre elles de 16 mm.

Un gaz isolant, l’argon, permet entre les vitres de renforcer la capacité d’isolation thermique et phonique de la fenêtre. Avec le double vitrage, vous économisez de l’énergie et du chauffage car vous conservez la chaleur à l’intérieur.

Les fenêtres triple vitrage pour encore plus d’isolation

Le double vitrage est efficace, mais une telle fenêtre isolante n’est rien à côté d’un triple vitrage offrant une capacité d’isolation encore plus forte. Si les hivers sont très rudes chez vous, c’est une possibilité à ne pas négliger car son efficacité est redoutable. Séparées par une lame d’air, les trois vitres voient leurs espaces remplis par un gaz isolant supplémentaire.

Le triple vitrage est logiquement vendu à un prix encore plus élevé que le double vitrage, mais ce n’est pas tout ! Il se révèle aussi plus lourd et moins pratique car il requiert un châssis spécifique.

La rentabilité dépend donc des conditions climatiques de la région. S’il fait souvent très froid, vous pourrez réaliser des économies d’énergie importantes, mais sinon, il n’est pas certain que votre maison ait besoin d’une telle isolation thermique.

Les travaux d’isolation des fenêtres et l’achat de fenêtres double ou triple vitrage peuvent être éligible aux différentes aides et subventions liées à la transition énergétique, dans la mesure où c’est un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) qui intervient.

Netatmo info

Pour compléter l’isolation de la maison, le Thermostat Intelligent Netatmo permet d’optimiser votre efficacité énergétique en tirant parti au mieux de votre chauffage. Ne chauffez que lorsque c’est nécessaire et réduisez fortement votre consommation et vos factures d’énergie !

Comment réussir l’isolation des fenêtres grâce au coefficient thermique ?

Deux facteurs déterminent la qualité de l’isolation thermique de vos fenêtres : leur vitrage et leur structure, d’ailleurs le matériau (PVC, bois ou encore alu) n’influe pas tant. En revanche, attention au coefficient d'isolation thermique « U » qui mesure l’isolation thermique par rapport aux performances d’une cloison.
*L'Uw représente le coefficient d’isolation de la fenêtre en prenant en compte le vitrage inclus : il doit être le plus petit possible : l’idéal étant Uw ≤ à 1,4 si c’est du PVC, 1,8 pour l’alu et 1,6 avec du bois.
*Puis, l'Ug désigne l'isolation des vitrages courants, visez Ug > 2 ou Ug ≤ 2 pour une isolation thermique renforcée “TR”.

Isoler les fenêtres est aussi important d’isoler les autres parties de la maison susceptibles de laisser passer la chaleur et le froid. Différentes solutions existent, pour tous les budgets, alors ne laissez pas une mauvaise isolation nuire à votre confort thermique et votre budget chauffage !