Qu'est-ce que l'indice humidex ?

L’indice humidex est comme son nom l’indique un indice, c’est à dire un calcul. Prenant en compte la température et l’humidité, son but est de mesurer le confort, la température ressentie par un humain. Le plus souvent utilisé à partir d’une température de 30 degrés, l’humidex est en lien direct avec le refroidissement éolien qui fait varier la température ressentie. Sa valeur n’est cependant pas une température ressentie, mais bien un indice.

Pourquoi l’indice humidex a-t-il été créé ?

Et avant cela, qui l’a créé ? C’est au Canada qu’a été inventé l’indice humidex (ou juste l’humidex) en 1979. Plus précisément, ce sont J. M. Masterton et F. A. Richardson qui ont établi la première formule de l’indice humidex au service de l’environnement atmosphérique d’Environnement Canada (devenu aujourd’hui le Service météorologique du Canada).

Chaleur et humidité (taux de vapeur d’eau dans l’air) ne font pas bon ménage (plus il faut chaud et humide, plus le confort baisse), c’est pourquoi cet indice vient mesurer ce rapport. Comme vous le savez peut-être, il fait parfois très froid au Canada… mais il y fait aussi très chaud ! Le pays connaît bien les extrêmes.

Mesurer uniquement la chaleur ou seulement l’humidité ne suffit pas pour donner un aperçu clair du ressenti de la chaleur pour un être humain. Il faut combiner les deux et c’est exactement ce que fait l’indice humidex.

Quand est utilisé l’indice humidex ?

Les météorologues du Canada sont encore aujourd’hui les principaux utilisateurs de l’indice humidex. Aux Etats-Unis, on utilise plutôt l’indice de chaleur, qui se base sur l’humidité relative au lieu du point de rosée comme le fait l’humidex.

L’humidex est employé pour mesurer la température ressentie en tenant compte de l’humidité. C’est une valeur qui n’a vraiment d’importance qu’à partir d’une température supérieure à 30 degrés, quand la chaleur commence à se faire ressentir.

Concrètement, l'humidex varie selon la température sous abri ainsi que l'humidité relative.

On parle aussi d’indice de confort pour parler de l’indice humidex, toutefois il ne s’agit pas là d’un simple confort au sens de plaisir. C’est plutôt un confort de survie en bonne santé ! Car quand ce “confort” s’amenuise (quand l’indice augmente), votre santé en subit les conséquences…

Connaître l’indice humidex vous donne donc des indications sur le confort extérieur : devez-vous sortir ? Mieux encore, pouvez-vous sortir sans mettre en péril votre santé ?

Netatmo info

Mesurer la température, la chaleur, l’humidité, la qualité de l’air et toutes les autres données météo, c’est possible facilement depuis chez vous ! La Station Météo Intelligente Netatmo vous donne toutes ces informations (et plus encore) sur votre smartphone. Si vous êtes déterminé, vous pouvez alors calculer l’indice humidex en vous basant sur les formules ci-dessous !

Comment est calculé l’indice humidex ?

Comme tout indice, l’humidex possède sa formule de calcul, son équation. L’originale provient du Canada, mais il en existe des variantes ailleurs.

On calcule souvent l’indice humidex soit à partir du point de rosée (le plus souvent), soit à partir de l’humidité relative. Tout dépend des valeurs connues.

Calculer l’indice humidex à partir de l’humidité relative

Si l’humidité relative est connue, on calcule l’indice humidex de la manière suivante :

Humidex = Ta + h
h = 5/9; (e- 10.0)
e = 6.112 ; 10 ( 7.5;Ta / (237.7+Ta) ) ; HR/100

Où Ta = Température de l'air (°C), HR = Humidité relative (%) et e = pression de vapeur.

Calculer l’indice humidex à partir du point de rosée

En revanche si le point de rosée est connu, on le calcule de cette façon :

Humidex = Ta + h
h = 5/9 ; (e - 10.0)
e = 6.11 ; exp (5417.7530 ; ( (1/273.16) - (1/Td) ))

Où Ta = Température de l'air (°C), Td = Température du point de rosée (°K), e = pression de vapeur et exp = fonction exponentielle en base naturelle = 2,71828182845905.

Une autre façon de présenter l’équation est la suivante :

où Tair est la température de l'air (degré Celsius), e = 2,71828 et Trosee est le point de rosée (degré Celsius).

Bien interpréter l’indice humidex

L’indice humidex est calculé sur une échelle qui est comprise entre “moins de 15” et “plus de 54”. Notez que jusqu’à 30, la chaleur et l’humidité ne nuisent pas au confort. Toutefois entre 30 et 45, l’atmosphère devient de plus en plus irrespirable. Respirer devient difficile et la lourdeur de l’air, insupportable. Quand l’indice humidex dépasse 45, on parle d’un vrai danger et au-delà de 54, le coup de chaleur est déjà là, avec un réel danger de mort.

En fait, plus l’indice humidex augmente, plus la sensation de malaise grandit… jusqu’à provoquer un malaise physique. Le corps humain réagit mal à une chaleur trop importante combinée à un air très humide.

Quand la chaleur se combine à une trop forte humidité, boire beaucoup d’eau n’est plus suffisant et l’inconfort se transforme à grande vitesse en risque vital.

Netatmo info

Dans les paramètres de votre Station Météo Intelligente Netatmo vous pouvez choisir de baser la température ressentie soir sur l'humidex soit sur l'indice de chaleur. Attention toutefois, à ne pas confondre la valeur de l’indice humidex avec une quelconque température ressentie ! 35 ne signifie pas que la température ressentie est de 35 degrés. L’indice sert seulement à se situer entre les valeurs indicatives mentionnées plus haut.

Les limites de l’humidex

L’indice humidex est utile pour mesurer le confort et le danger d’un certain niveau de chaleur allié à une forte humidité, mais il n’est pas parfait, loin de là. Le principal reproche qui lui est fait est qu’il ne tient pas compte de l'exposition de la peau au Soleil (augmentant sa température vis-à-vis de l'air) ni des vents qui participent à l'évaporation de la sueur et donc au rafraîchissement de la peau.

Il manque donc certains éléments pour que l’humidex puisse réellement déterminer si l’environnement extérieur est viable ou insupportable. En revanche, il existe un autre indice plus complet : il s’agit de l’indice de la température au thermomètre-globe mouillé ou Wet Bulb Globe Temperature (WBGT). Cet indice va plus loin dans la compréhension de la température réellement ressentie en prenant en compte les effets de la température et de la chaleur et de l'humidité, tout en incluant ceux du rayonnement solaire sur l'humain.

Une température de 35 degrés avec un air sec n’est pas ressentie de la même manière qu’une température de 35 degrés avec un air humide. La chaleur est plus forte, le confort inférieur et le malaise grandissant. L’indice humidex vous aide à mieux comprendre comment votre corps réagit au climat en intégrant efficacement les notions de chaleur et d’humidité. Vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas !