Nuisance sonore : Quels effets sur la santé ?

Le bruit est partout, en ville comme à la campagne. Des nuisances sonores du voisinage aux appareils électroménagers en passant par la musique, les travaux et autre tapage, personne n’est à l’abri ! Pour en arriver à engager une procédure de droit avec un avocat pour trouble du voisinage, c’est que le bruit a vraiment rendu votre vie impossible… jusqu’à nuire à votre santé. Ce n’est d’ailleurs pas rare, malheureusement.

Qu’est-ce qu’une nuisance sonore ?

Au travail, dans la rue et même à la maison, le bruit est en effet omniprésent. Les nuisances sonores nuisent à notre qualité de vie et les conséquences peuvent être désastreuses. Mais avant, intéressons-nous à la notion même de nuisance sonore et ce qu’elle englobe.

Avant tout, précisions qu’en 2016, un sondage JNA - Ifop réalisé a révélé que 9 Français sur 10 (!) considèrent le bruit et les nuisances sonores comme "un enjeu de société" ! C’est énorme et cela démontre l’échelle du problème. Et il n’y a pas que la nuisance sonore du voisinage… mais presque.

Une nuisance sonore est définie comme un son pouvant être sanctionné lorsqu’il nuit à la tranquillité ou la santé d’un voisin en raison de 3 facteurs : sa durée, sa répétition et son intensité.

Pas besoin qu’un bruit soit très fort pour être considéré comme une nuisance sonore, il suffit donc qu’il soit régulier.

Les nuisances sonores sont mentionnées dans la Loi, plus précisément dans l’article R 1334-31 du Code de la santé publique : “Aucun bruit particulier ne doit, par sa durée, sa répétition ou son intensité, porter atteinte à la tranquillité du voisinage ou à la santé de l'homme, dans un lieu public ou privé”.

Souvent liées aux troubles de voisinage et parfois appelées également “bruits de comportement”, les nuisances sonores sont un fléau pour certaines personnes. C’est pourquoi des recours légaux existent, notamment à l’aide d’une procédure menée par un avocat et d’un tribunal.

Travaux, cris de disputes, musique trop forte, bruits de pas… les nuisances sonores sont diverses et variées. Mais quels sont les risques concrets de ce bruit sur la santé ? Tout dépend du niveau des nuisances sonores en termes d’intensité et de régularité.

Un voisin qui fait des travaux chaque dimanche et qui cause du bruit dérangeant peut entrer dans le cadre du tapage et d’une nuisance sonore de voisinage.

Les principaux risques des nuisances sonores fortes sur la santé

Les nuisances sonores de forte intensité ou répétées à forte fréquence peuvent avoir des conséquences dévastatrices sur la santé et sur la vie des individus. Heureusement, ce type de bruit provient rarement du voisinage, sauf cas exceptionnel (mieux vaut alors porter plainte et saisir immédiatement un avocat).
Les acouphènes

Ce type de nuisance sonore peut altérer ou dérégler votre système auditif de manière permanente ou passagère. Dès lors, des acouphènes peuvent apparaître : l’oreille génère des sons au lieu de ne faire qu’en capter. La victime de ce type de dysfonctionnement entend alors des bruits qui peuvent se manifester sous la forme de sifflement ou de bourdonnements.

Les acouphènes sont des bruits envahissants pouvant grandement nuire à la qualité de vie des victimes de nuisances sonores importantes.

Parfois, ils peuvent être accompagnés d’une hypersensibilité de l'oreille, rendant la plupart des sons du quotidien douloureux. Le bruit devient alors un ennemi contre lequel il faut se protéger.

Un risque réel de surdité

Le bruit fort et répété sous forme de nuisances sonores peut endommager l’oreille (plus précisément le tympan) à tel point que l’audition baisse. Il est possible de perdre totalement ce sens et de subir une surdité totale en raison de nuisances sonores puissantes et régulières.

Attention donc à bien vous protéger et à éviter ce type de bruit ! N’oubliez pas : si un son est désagréable, il est dangereux pour votre oreille.

Mais une fois encore, il est peu probable que le tapage du voisinage provoque ce type de lésion (et heureusement).

Les grands effets des faibles nuisances sonores

Contrairement aux nuisances évoquées plus haut, celles-ci peuvent être l’apanage de votre voisin. Il est fréquent de lancer une procédure pour tapage ou nuisance sonore.
Un sommeil dégradé avec de lourdes conséquences

Mal dormir est la clé pour passer une mauvaise journée. Un bruit au-dessus de 40 décibels pouvant durer plusieurs minutes ou se répétant pendant la nuit, et c’est le drame : vous ne pouvez plus faire vos nuits.

Un mauvais sommeil engendre à la longue des conséquences bien plus graves : fatigue chronique, dépression, faiblesse immunitaire, irritation permanente… le bruit peut être bien plus dangereux qu’on ne le pense et ce ne sont pas que des sons très forts dont il faut se méfier.

Stress, fatigue… voire dépression

Des nuisances sonores continues à domicile peuvent détruire des vies. Stress causé par la continuité du bruit, fatigue engendrée par le manque de sommeil, dépression qui émane d’une impossibilité de se retrouver au calme et de se sentir serein… mieux vaut prendre les devants et mesurer le bruit pour éventuellement s’en protéger ou lancer une procédure au tribunal avec un avocat.

Netatmo info

Mesurer le bruit est un premier pas pour en finir des nuisances sonores. Pour cela, la Station Météo Intelligente Netatmo est une excellente solution qui combine la mesure des sons avec celle de votre qualité de l’air intérieure, la météo ou l’humidité. Bref, tout pour se sentir informé et optimiser son confort. Ne laissez aucune nuisance (sonore ou autre) détériorer votre vie !

Comment en finir avec les nuisances sonores ?

En copropriété, les nuisances sonores et le bruit en général sont souvent à l’origine des différentes de voisinage et autres conflits avec le voisin du dessus. La solution peut alors consister en une isolation phonique ou acoustique, qui permet de protéger des bruits provenant de l’extérieur de la pièce ou bien en une correction acoustique qui permettra de réduire la réverbération des bruits dans une pièce, via les murs, les plafonds ou les sols.

Les nuisances sonores ne sont pas à prendre à la légère. Elles peuvent entraîner de vrais risques sur la santé, même si l’intensité du bruit est faible. N’attendez pas que les choses empirent (dans le voisinage ou au niveau de votre santé) pour agir, tenter d’y remédier ou faire appel à un avocat !