Quelle différence entre détecteur de fumée et détecteur de monoxyde de carbone ?

Il n’est pas rare de confondre les détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone. Pour cause, les deux appareils sont des boîtiers (souvent à pile) qui émettent une alarme lorsqu’un certain gaz nocif est détecté en quantité dangereuse dans la maison par le capteur. Or, ces détecteurs sont bien des appareils distincts qui ont des fonctions uniques, la fumée et le monoxyde de carbone étant des gaz différents.

Détecteur de fumée, détecteur de monoxyde de carbone : c’est la même chose ?

Bien que l’on puisse penser qu’il s’agisse du même appareil, les détecteurs de fumée (ou DAAF pour “détecteur avertisseur autonome de fumée”) et de monoxyde de carbone n’ont rien à voir. Même leurs emballages, leurs emplacements dans les rayons des magasins ou en ligne ainsi que les descriptifs peuvent porter à confusion. Il y a cependant de fortes chances que votre logement soit déjà équipé d’un détecteur de fumée (voire plusieurs), alors qu’il est moins probable que vous disposiez d’un détecteur de monoxyde de carbone, ce dernier étant moins répandu.

Concrètement, ils ont aussi des objectifs différents : le détecteur de fumée alerte essentiellement les dormeurs lorsqu’un incendie se déclenche pendant la nuit, alors que le détecteur de monoxyde de carbone sonne quand le niveau de ce gaz nocif, incolore et inodore est trop élevé en raison d’une mauvaise combustion, le plus souvent dans un chauffage.

La plupart du temps, lorsque l’un de ces détecteurs émet une alarme, l’autre ne se déclenche pas, puisqu’il ne s’agit pas de la même situation. Il est toutefois possible que les deux soient concernés dans le cas de certains départs incendies : s’il y a émission de fumée, il y a peut-être émission de monoxyde de carbone, mais s’il y a émission de monoxyde de carbone, il y a rarement émission de fumée. Il est donc utile de s’équiper de chaque détecteur pour être alerté en toutes circonstances.

Netatmo info

Les détecteurs sont bien tous les deux des appareils importants pour la sécurité de la maison ou de l’appartement, mais chaque produit sert un objectif différent.

Les détecteurs de fumée et monoxyde de carbone sont-ils obligatoires ?

Le détecteur de fumée est obligatoire

Si l’un est obligatoire, l’autre ne l’est pas, bien que les deux soient vivement conseillés. Le détecteur de fumée est en effet obligatoire dans tous les logements depuis le 9 mars 2015. Il faut donc installer un détecteur de fumée marquage CE norme NF EN 14604. Par ailleurs, il est possible que vous soyez dans l’obligation d’installer plusieurs détecteurs de fumée, car la loi impose de placer un détecteur de fumée par étage du logement (de préférence dans le palier ou le couloir qui mène aux chambres).

Pour que votre détecteur de fumée soit conforme à la réglementation, attention à vérifier les normes et marquages de l’appareil. Un détecteur conforme porte le marquage CE conforme à la norme européenne EN 14 604, qui est vérifiée en usine par un laboratoire agréé indépendant. Moins sûr que la marque NF qui est plus exigeante, le marquage CE est toutefois une garantie aussi bien efficace pour être en conformité que pour certifier de la qualité du produit.

Notez que c’est au propriétaire de fournir le détecteur de fumée normalisé à son locataire dans le cadre d'un logement donné en location, en cas de panne ou de défaut, c’est également à lui de le remplacer.

Le détecteur de monoxyde de carbone n’est que recommandé

En revanche, bien que le monoxyde de carbone soit un gaz très dangereux provoquant 4 000 intoxications en France chaque année et plusieurs morts, ce dernier n’est pas obligatoire. Il est toutefois vivement recommandé de s’en équiper si vous disposez d’un chauffage au gaz, au fioul ou encore au bois (du moment que vous faites brûler du combustible).

Netatmo info

Bien qu’il ne soit pas une obligation légale, il est toujours mieux de choisir un détecteur de monoxyde de carbone efficace. Pour s’assurer de la qualité du produit, l’idéal est d’opter pour un appareil conforme à la norme EN 50291 qui certifie un certain niveau d'exigence dans la conception de l’appareil.

Comment ne plus se tromper entre les différents détecteurs de gaz : détecteur de fumée et détecteur de monoxyde ?

Un détecteur de fumée sonne l’alarme en cas d’incendie, un détecteur de monoxyde de carbone alerte quand un appareil à combustion émet du monoxyde de carbone. Dans chaque cas, un capteur détecte un gaz précis et déclenche une alarme. Les deux détecteurs sont efficaces pour améliorer la sécurité dans la maison.

De nombreux points communs entre les détecteurs

Quoi qu’il en soit, certaines choses ne changent pas : aucun de ces détecteurs n’a besoin d’être entretenu, mais il faut vérifier qu’ils soient toujours chargés ou que leurs piles ne soient pas déchargées. L’installation doit aussi répondre à un cahier des charges précis : le détecteur de fumée doit être placé au plafond, le détecteur de CO, sur le mur. Autre point commun, ils fonctionnent de la même manière : lorsque le gaz capté (fumée ou CO) pénètre dans le champ de détection de l’appareil installé à l’endroit adéquat, cela provoque une réaction chimique qui produit un courant électrique. C’est ce courant électrique qui va alors déclencher l’alarme sonore et émettre la sonnerie… et dès que vous l’entendez, il faudra agir rapidement.

Pour les deux détecteurs (détecteur de fumée ou détecteur de monoxyde de carbone), il y a de nombreux modèles disponibles : filaire ou sans fil, à piles ou à batterie, connecté ou classique, d’entrée de gamme ou haut de gamme… vous trouverez un produit pour tous les prix.

Une nuance est cependant à relever : il y a également des détecteurs double fonction, donc des détecteurs qui jouent à la fois le rôle de détecteur de fumée et de détecteur de monoxyde de carbone. Il s’agit d’ailleurs de l’option la plus complète au niveau sécurité pour la maison ou l’appartement, puisque vous courez beaucoup moins de risques.

Le troisième détecteur qui améliore la sécurité de la maison : le détecteur de chaleur

Enfin, il est intéressant de signaler qu’il existe aussi un autre type de détecteur du même genre : le détecteur de chaleur, un appareil qui alerte également en cas d’incendie, mais qui est moins efficace qu’un détecteur de fumée et surtout, qui ne permet pas de se mettre en conformité avec la loi. Ce type de détecteur peut toutefois être utilisé en complément d’un détecteur de fumée et de monoxyde de carbone pour une détection plus large.

Qu’il s’agisse de fumée ou de monoxyde de carbone, il est question de gaz toxiques, dangereux et potentiellement mortels. C’est pour cette raison simple qu’un détecteur n’est pas un simple accessoire ou un gadget, mais bien un allié important pour améliorer la sécurité à la maison. Attention enfin à la pile, dont la durée de vie n’est pas éternelle !