Détecteur de fumée : comment faire le bon choix ?

Détecteur de fumée ? Quel détecteur de fumée ? Tout le monde est pourtant concerné : la loi impose l’installation d’au moins un détecteur de fumée avec alarme incendie par logement. Alors choisissez-en un, et le bon !

Détecteurs de fumée : les critères incontournables

Le détecteur avertisseur autonome de fumée ou DAAF est un produit de sécurité vendu par de nombreuses enseignes. Quel que soit le produit choisi, votre détecteur doit respecter certains critères obligatoires :

  • Le détecteur doit comporter le marquage CE et la norme NF
  • La durée de vie du détecteur de fumée ne peut pas excéder 10 ans
  • L’alarme incendie intégrée au détecteur doit posséder une puissance de 85 dB sur 3 mètres

Netatmo info

Selon la loi, c’est le propriétaire qui est chargé d’acheter et installer les détecteurs de fumée dans le logement concerné. Le locataire est ensuite tenu de vérifier le bon fonctionnement des détecteurs et de les remplacer le cas échéant.

Rappel : un DAAF, ça sert à quoi ?

Le détecteur de fumée est un boitier capable de repérer la présence de fumée dans l’air. Une fois la détection enclenchée, l’alarme incendie intégrée au détecteur se met en route et alerte les occupants d’un risque d’incendie au sein du logement.

Le détecteur de fumée est donc dit « avertisseur » car il fonctionne avec une alarme sonore et « autonome » car il ne dépend pas d’une installation électrique mais fonctionne en autonomie grâce à une alimentation propre (pile, batterie).

7 critères pour choisir votre détecteur de fumée

  • L’alimentation du détecteur : Le plus souvent, les détecteurs de fumée sont alimentés par une pile lithium à grande durée de vie. Certains détecteurs vous signalent lorsque les piles ou la batterie arrivent à leur fin, grâce à un bip ou un signal lumineux.

  • La durée de vie du détecteur : Le détecteur de fumée est un produit qui ne peut jamais être utilisé plus de 10 ans. Certains constructeurs proposent des détecteurs à la durée de vie plus courte : 1, 2, 3, 5 ou 7 ans.

  • L’installation du détecteur : Les détecteurs de fumée se vissent ou se collent au plafond ou au mur, sans besoin d’engager de travaux d’installation compliqués.

  • La fonction silence : Fausse alarme ou incendie maîtrisé ? La fonction silence permet d’arrêter vous-même l’alarme incendie du détecteur. Si la présence de fumée persiste, l’alarme reprendra automatiquement au bout de quinze minutes par mesure de sécurité.

  • Le design : Boitier rond ou carré, blanc ou noir… Il existe toutes sortes de détecteurs de fumée. A vous d’arbitrer en fonction de votre habitation !

  • Les détecteurs connectés : Un détecteur connecté peut se piloter depuis une application. Vous pouvez ainsi éteindre l’alarme à distance ou vérifier le bon fonctionnement du détecteur depuis votre téléphone.

  • Le test de fonctionnement : Il est important de tester de temps en temps le bon fonctionnement de vos détecteurs de fumée, notamment celui de l’alarme incendie. Ce test peut se faire manuellement en appuyant sur le détecteur ou à distance si vous avez opté pour un détecteur connecté.

Netatmo info

Notre Détecteur de Fumée Intelligent possède la fonction auto-test : il est capable de tester son fonctionnement lui-même de façon régulière et automatique. L’application offre même la fonction test d’alarme et vous envoie des rappels pour ne pas oublier de tester l’alarme incendie intégrée au détecteur.