Quels sont les dangers liés au monoxyde de carbone ?

Le monoxyde de carbone est un gaz incolore, inodore et non irritant, mais qui présente un réel danger car il cause de nombreux effets néfastes sur la santé. Il est d’ailleurs potentiellement mortel, en cas d’exposition prolongée. Mais quels sont les risques d’une intoxication au monoxyde de carbone ? Quels appareils permettent de s’en prémunir pour améliorer la sécurité de la maison ?

Des symptômes parfois graves en cas d’inhalation du monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone est un gaz qui représente un réel problème de santé publique. En effet, il est en cause dans près de 4 000 intoxications par an en France, dont la plupart pendant la période hivernale. Pire : les accidents liés à ce gaz sont la première cause d'intoxication dans les pays industrialisés. La raison ? Les nombreux appareils de chauffage, électroménagers et globalement à combustion.

Le monoxyde de carbone ne présente pas un risque d’incendie comme certains autres gaz, mais il présente de nombreux risques pour la santé. Dès l’inhalation, les molécules de CO remplacent rapidement celles d’oxygène dans le sang. Indétectable par les sens humains, ce gaz est donc néfaste car pour entrer davantage dans le détail, le monoxyde de carbone prend la place de l'oxygène dans l'hémoglobine (le pigment rouge du sang qui transporte l'oxygène dans tout le corps).

Cela entraîne des effets nocifs de plus en plus graves selon la durée d’exposition au monoxyde de carbone :

  • maux de tête

  • étourdissements

  • vertiges

  • nausées

  • troubles de la vision

  • douleurs d’estomac

  • vomissements

  • perte de connaissance

Le monoxyde de carbone peut également provoquer la mort après une exposition d’une heure. Le danger de ces intoxications est donc bien réel, tout comme les symptômes qui apparaissent dès les premières minutes d’exposition au gaz.

Le moindre de ces symptômes doit alerter en particulier si vous utilisez un appareil de chauffage à combustion chez vous : chauffage au bois, chauffage au pétrole (fioul, essence…) chauffage au gaz (butane, propane, gaz naturel…). L’idéal n’est pas d’attendre les premiers symptômes pour réagir : éviter les accidents liés au monoxyde de carbone peut se faire facilement, notamment en installant un détecteur de monoxyde de carbone chez soi.

Plus vous allumez d’appareils de chauffage à combustion, plus le danger et le risque d’intoxication au monoxyde de carbone augmentent.

Netatmo info

Le monoxyde de carbone résulte d’une mauvaise combustion (une combustion incomplète) à l’intérieur d’un appareil ou d’un moteur à combustion (au gaz, au bois, à l’essence, au charbon…).

Les dangers méconnus du monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone agit comme un gaz asphyxiant très toxique et vous en connaissez désormais les nombreux symptômes, des plus incommodants aux plus dangereux. En une poignée de minutes seulement, il est absorbé par l'organisme. D’où les seuils définis par le gouvernement:

  • 0,1 % de monoxyde de carbone dans l'air entraîne la mort en seulement 1 heure

  • 1 % de monoxyde de carbone dans l'air cause le décès en à peine 15 minutes

  • 10 % de monoxyde de carbone dans l'air tuent sur le coup

Un autre danger du monoxyde de carbone, outre bien sûr qu’il est un gaz très nocif pour la santé de tous les mammifères (voire mortel), est le fait qu’il se diffuse très rapidement dans l'environnement. En effet, contrairement à la fumée, le monoxyde de carbone est plus lourd que l’air, donc il ne monte pas au plafond : il se mélange à l’air ambiant.

Deux intoxications au monoxyde de carbone pour le prix d’une

On parle souvent d’intoxication à ce gaz, or il en existe deux types : l’intoxication chronique et l’intoxication aiguë.

  • Une intoxication faible au monoxyde de carbone est appelée « chronique », elle n’a pas de conséquences graves. Les seuls symptômes ressentis sont des maux de tête, des nausées et éventuellement un état de confusion mentale.

  • L’intoxication aiguë au CO est plus grave, car elle peut causer des vertiges, une perte de connaissance, une impotence musculaire, et même aller jusqu’au coma et la mort

L’origine des accidents liés au monoxyde de carbone

Même si le monoxyde de carbone est un gaz très dangereux émanant d’appareils à combustion, les accidents peuvent le plus souvent être évités.

En effet, la mauvaise évacuation des produits de combustion est la première cause d’intoxication, car un conduit de fumée obstrué ou mal dimensionné empêche la bonne combustion et l’émission de ce gaz dangereux qu’est le monoxyde de carbone.

D’autres facteurs peuvent aussi entrer en jeu concernant le risque d’intoxication au monoxyde de carbone, comme une absence de ventilation (ou une sortie d’air bouchée) dans la pièce. Un entretien défaillant ou insuffisant des appareils de chauffage est aussi en cause dans de nombreux accidents de CO. Les inserts, les cuisinières, les poêles, ou encore les chauffages mobiles d'appoint doivent donc être vérifiés et entretenus régulièrement.

Entre vétusté et mauvaise utilisation, les appareils de chauffage et les chauffe-eau sont souvent à l’origine des émissions de monoxyde de carbone.

Connaître ces causes, c’est pouvoir mieux lutter contre les accidents. En une dizaine d’années, le nombre de ces intoxications est ainsi passé de 5 000 à 4 000 par an en moyenne sur le territoire français. Parmi toutes ces intoxications au monoxyde de carbone, près d’un quart sont graves et on dénombre plusieurs morts chaque année en France.

Netatmo info

86 % des intoxications au monoxyde de carbone ont lieu au sein des habitats, 3 intoxications sur 4 sont liées à une installation de chauffage raccordée de type chaudière, poêle/radiateur ou chauffe-eau.

Intoxication au monoxyde de carbone : que faire ?

Le danger du monoxyde de carbone est donc réel : c’est un gaz qu’il faut détecter le plus rapidement possible pour limiter son impact sur la santé. Il est urgent de prendre des mesures dès qu’un symptôme est constaté et qu’un lien semble exister avec le monoxyde de carbone (avec un chauffage allumé en plein hiver par exemple). Voici plusieurs recommandations officielles en cas d’intoxication au monoxyde de carbone :

  • Aérer les locaux le plus vite possible et ouvrir les fenêtres et les portes

  • Arrêter immédiatement les appareils à combustion de tout l’immeuble

  • Faire évacuer les lieux

  • Contacter les secours : 112, 18 ou 15

  • Demander l’avis d’un expert du chauffage ou des pompiers avant de rentrer

Plus tôt les premiers symptômes sont détectés, plus tôt vous pouvez agir. Un détecteur de monoxyde de carbone est ainsi une bonne solution pour être alerté dès l’instant où une combustion incomplète émet du CO.

Parmi les accidents domestiques, l’intoxication au monoxyde de carbone est un réel facteur de risque. Pour faire baisser le nombre de ces cas annuels, il est essentiel de prendre des précautions sur les installations de chauffage et de s’équiper d’un détecteur de monoxyde de carbone.