Comment réduire sa facture d'électricité ?

En cette période de transition énergétique et alors que le prix de l’électricité augmente en permanence (en raison de la hausse des tarifs réglementés), réduire sa facture d’électricité (et de gaz) est un enjeu majeur pour les ménages. Baisse de la consommation d’énergie, changement de fournisseur ou de contrat, équipements faible consommation… quels sont les grands principes de la réduction de la facture d’électricité ?

Le chauffage, environ 60 % de la consommation d’électricité

Le chauffage à l’électricité est souvent perçu à raison comme un gouffre financier. Pensez à prendre des précautions pour ne pas voir s’envoler votre consommation… et votre facture d’électricité !

Ne pas surchauffer vos pièces

Si vous chauffez à l’électrique, votre facture peut vite devenir salée. Alors ne chauffez que selon vos besoins et évitez les excès de confort ! L’ADEME recommande des températures optimales pour chaque pièce : 19°C pour une pièce à vivre contre 21°C dans la salle de bain et 16°C dans une chambre, avec 3 degrés en moins à la nuit tombée sauf pour les chambres.

Cela peut sembler faible, mais vous vous habituerez et votre corps vous remerciera ! Une température de plus de 25°C n’est pas du tout recommandable pour le corps humain, particulièrement dans une chambre : pendant le sommeil, la température du corps diminue et l’endormissement est facilité par une température en-dessous de 20 degrés grand maximum. C’est donc une habitude qui profitera à votre métabolisme, à votre consommation d’électricité et à vos factures d’électricité.

Choisissez le chauffage au gaz naturel plutôt qu’à l’électricité

Si votre logement est raccordé au gaz naturel, choisissez cette énergie dont le prix du kWh est bien inférieur à celui de l’électricité. L’investissement de base peut être important car il faut acheter une chaudière, mais ce coût est rapidement amorti. Également, si vous disposez d’une cheminée à foyer ouvert, opter pour un poêle à foyer fermé peut vous faire économiser de l’énergie et des euros sur la facture.

Optimiser l’isolation thermique du logement pour éviter les pertes de chaleur

Chauffer un logement très mal isolé au niveau des fenêtres, des portes, des combles et des murs résulte en une perte conséquente de chaleur, d’énergie et d’argent. Une « passoire énergétique » doit être isolée au plus vite, sans quoi vos euros passeront littéralement par la fenêtre et votre consommation d’électricité sera déraisonnable. L’investissement en matière d’isolation n’est jamais anecdotique et les économies sur la facture d’électricité et d’énergie sont conséquentes

L’eau chaude, autre grande source de consommation d’électricité

Ensemble, le chauffage et le chauffe-eau représentent 75 % de la consommation globale d’électricité d’un logement. Agir sur l’eau chaude sanitaire est donc un autre grand axe d’amélioration pour votre facture d’électricité.

Ici, les conseils les plus répétés sont aussi les plus efficaces, comme privilégier les douches aux bains ou tirer parti des heures creuses. Il est également recommandé de régler la température de votre ballon d’eau chaude sur une valeur comprise entre 55 et 60 °C : une température supérieure n’a pas vraiment d’intérêt et votre facture d’électricité en sera allégée

Les appareils électriques toujours plus nombreux

Depuis le début des années 2000, la consommation d’électricité des ménages français a augmenté de plus de 25 % malgré des équipements électriques de moins en moins énergivores. En effet, ils se sont multipliés et sont de plus en plus utilisés, mais ce n’est pas la principale cause : les usages de ces appareils ne sont pas toujours économes, alors que quelques bonnes habitudes pourraient faire baisser considérablement la facture.

Moins consommer dans la cuisine

Dans la cuisine où se trouvent de nombreux appareils électroménagers et électroniques (fours, réfrigérateur, congélateur, micro-onde, grille-pain, etc.), il est capital d’éloigner au maximum le chaud du froid pour limiter la consommation d’électricité. Cela vous permet d’éviter les gâchis d’énergie, comme une fenêtre ouverte au-dessus d’un radiateur en marche. Pensez aussi à adopter les bons réflexes pour la cuisson, qui représente environ 7 % de la consommation d'électricité des ménages : couvrez vos casseroles, optez pour les plaques à induction et privilégiez le micro-onde, la bouilloire et la cocotte-minute.

Mieux utiliser les appareils électroniques et électroménagers

Pour commencer, limitez l’utilisation du sèche-linge, dont la consommation d’électricité est importante car c’est un appareil très énergivore. En ce qui concerne le lave-linge, il est aujourd’hui possible de laver votre linge à froid avec certaines lessives et des produits adaptés : cela limite sa consommation d’électricité. Quant à la télévision et aux autres appareils électroniques, débranchez-les lorsque vous ne les utilisez pas : un appareil en veille continue de consommer de l’électricité et cela ne joue pas en faveur de vos factures…

Netatmo info

Les Têtes Thermostatiques Intelligentes Netatmo sont des alliés de poids dans la réduction de votre facture d’électricité et d’énergie. Programmez et contrôlez facilement vos radiateurs électriques à distance pour mieux maîtriser la température de chaque pièce. Réduisez votre facture tout en augmentant votre confort thermique !

Choisissez un fournisseur d’électricité adapté

Comme pour le marché du gaz, le marché de l’électricité a été libéralisé : vous pouvez choisir librement votre fournisseur et ainsi réduire la facture. De nombreux fournisseurs alternatifs proposent des prix inférieurs aux tarifs réglementés du fournisseur historique, EDF. Pour bien faire votre choix, vous devrez connaître vos besoins : cela vous aidera à choisir entre les différentes offres, proposant des prix variables pour l’abonnement et le kWh.

Utilisez un comparateur en ligne et analysez en détails les offres de chaque fournisseur d’électricité, cela vous permettra de faire baisser votre facture d’énergie et surtout d’électricité. Vous pouvez également faire de même pour votre fournisseur de gaz !

Prenez bien en compte les différentes conditions de chaque contrat et les tarifs, souvent indexés sur les tarifs réglementés fixés par l’Etat et appliqués par EDF. Les fournisseurs alternatifs d’électricité mettent souvent en avant des tarifs très compétitifs, mais mieux vaut s’intéresser aux raisons de ces prix attractifs mis en avant pour ne pas céder au chant des sirènes : quel est le prix du kWh ? Quelles sont les conditions ? Parfois, il ne s’agit que d’estimations pour un certain type de logement, alors prenez le temps de contacter le fournisseur d’électricité en question pour bien comprendre de quoi sera composé le montant de votre facture et si vous allez réellement faire des économies.

Attention, changer de fournisseur n’exclut pas de faire attention à sa consommation d’électricité et vos factures resteront identiques si vous n’appliquez pas de bonnes pratiques !

Bien sûr, il ne s’agit ici que des conseils à fort impact sur la réduction de votre facture d’électricité. Vous pouvez également mieux vous éclairer, investir dans des appareils moins énergivores, entretenir de manière optimale votre chaudière ou encore investir dans un thermostat connecté. Les solutions ne manquent pas, à vous de les mettre en pratique !