Cambriolage sans effraction: quelle assurance faut-il choisir ?

En rentrant à la maison, vous vous êtes aperçu qu’un cambriolage avait eu lieu mais sans effraction visible. Pour vous le vol est évident mais la preuve du sinistre à votre domicile, elle, beaucoup moins ! Dans ce cas, comment faire valoir votre droit à indemnisation auprès de votre assurance habitation et obtenir la garantie d’un remboursement ? Voici nos conseils pour ne pas être doublement victime d’un cambriolage sans effraction.

Le casse-tête du vol sans effraction

Pour toute indemnisation, il s’agit de convaincre votre assurance habitation qu’un cambriolage avec vol a bien eu lieu dans votre logement sans vandalisme : aucune serrure, porte ou fenêtre n’a été apparemment fracturée, l’alarme de sécurité, si vous en possédez une, n’a pas sonné.

Comment est-ce possible ? Les cambrioleurs peuvent utiliser des techniques d’ouverture quasi invisibles, se servir de fausses clés, employer le home jacking ou encore se faire passer pour quelqu’un d’autre.

Avant toute chose, déposez une plainte pour vol et effraction auprès des forces de l’ordre. Le récépissé de dépôt de plainte sera exigé par votre assurance pour prendre en compte votre déclaration de vol et étudier la garantie de droit à indemnisation.

Netatmo info

Vous n’êtes malheureusement pas le seul à subir un cambriolage sans effraction. En France, on estime ces cambriolages et vols à 277 000 par an dans les résidences principales seules ! Une info bien utile pour faire valoir votre droit auprès de votre assurance: l’article 132-73 du code pénal sur les vols sans effraction en France : « Est assimilé à l'effraction l'usage de fausses clés, de clés indûment obtenues ou de tout instrument pouvant être frauduleusement employé pour actionner un dispositif de fermeture sans le forcer ni le dégrader. »

Votre contrat assurance habitation, un élément-clé

Vous avez souscrit à un contrat assurance habitation. En France ce contrat n’inclut pas forcément la garantie vol et cambriolage. Cette même garantie peut également connaître diverses modalités selon votre choix. Votre indemnisation par votre assureur et son montant dépendent donc du niveau de garantie de votre contrat.

Etudiez donc bien chaque ligne et garantie de votre contrat assurance habitation : vérifiez si les cambriolages sans effraction y sont inclus pour pouvoir être indemnisé.

Si ce n’est pas le cas, c’est ici qu’entre en jeu votre capacité à prouver le vol à votre assureur.

Prouver un cambriolage sans effraction à votre assurance

Une fois le cambriolage et le vol constatés, ne touchez pas aux éventuelles traces et objets impactés et faites venir la police ou la gendarmerie. L’expert de l’assurance pourra également se rendre dans votre logement pour enquêter.

La meilleure garantie de justifier votre plainte et déclaration de vol d’objets ou d’argent à votre assureur habitation ? Des images du cambriolage !

Netatmo info

Avez-vous pensé à équiper votre habitation d’un système de sécurité incluant une télésurveillance et une alarme ? Ceux qui possèdent une caméra de télésurveillance à la maison disposent ainsi d’images filmées du sinistre – la preuve idéale pour prouver un cambriolage sans effraction et des objets de valeur volés à son assurance habitation !