Quelle est l'influence de la vitesse du vent sur la température ressentie ?

Le vent souffle, vous avez froid… pourtant le thermomètre affiche une température de 20 degrés. Pourquoi ? Quel est le lien entre la vitesse du vent et la sensation de froid, plus précisément comment le vent modifie notre perception de la température ? Le principe est en fait simple et bien connu des météorologues de France et du monde entier.

D’abord, qu’est-ce que la température ressentie ?

Avant d’aborder l’influence de la vitesse du vent sur la température ressentie, il serait utile de mieux comprendre de quoi on parle, non ? Alors commençons par un point sur la météorologie. Quand on parle de température de l'air ou de température sous abri, on parle de la température mesurée avec un thermomètre ou une sonde que l’on dispose à 1,5 mètre du sol, à l’intérieur d’un abri ajouré, bien à l’abri du vent et des aléas météo.

Mais la réalité est souvent différente, justement en raison des vents et de la météo. En effet, d’une part la perception physiologique de la température est propre à chaque personne, mais d’autre part cela varie en fonction des conditions atmosphériques.

Vous le savez, un 20 degrés sec, calme et ensoleillé ne se ressent pas du tout de la même manière qu’un 20 degrés avec un fort vent et de la pluie. La météo a son importance, surtout en France où le climat est varié (mais moins que dans les régions les plus au nord de la planète). Un puissant vent du nord et la température ressentie n’a plus rien à voir !

La sensation de froid est donc renforcée lorsque le vent se joint à la fête, même à température égale. Plus la vitesse de ce vent est élevée, plus fort est le refroidissement.

La vitesse du vent influe-t-elle sur la température ressentie ?

Nous venons donc de répondre à cette vaste question : oui, la température ressentie change selon la vitesse du vent. Entrons un peu plus dans les détails de ce phénomène météo qui existe en France et partout dans le monde.

D’ailleurs, peu importe la direction des vents, c’est surtout la vitesse qui compte.

La vitesse du vent modifie donc la température réelle, que l’on appelle la température ressentie. Mais il s’agit ici d’un terme de langage courant, le vrai nom de ce phénomène étant les refroidissements éoliens.

Netatmo info

Vous souhaitez une mesure plus exacte de la température extérieure comme intérieure ? Avec la Station Météo Intelligente Netatmo, recevez la mesure précise de toutes ces données (et d’autres) directement sur votre smartphone. Bien plus qu’une simple station météo, la Station Météo Intelligente Netatmo est connectée et vous fournit la vitesse du vent, la température ressentie ou encore la pression atmosphérique.

Le refroidissement éolien : qu’est-ce que c’est ?

Mais surtout, le refroidissement éolien a-t-il un rapport avec une quelconque éolienne ? Si ce n’est le lien avec le vent, pas vraiment…

Le refroidissement éolien est le terme exact plus connu dans le langage populaire sous le nom de température ressentie. Il s’agit simplement de la sensation de froid que le vent provoque sur un organisme vivant qui dégage de la chaleur (comme votre corps), tandis qu’il n’y a aucun changement au niveau de la température réelle de l'air.

Le principe est physique et plutôt simple, mais pas évident pour autant : lorsqu’il n’y a pas de vent, une fine couche d'air réchauffé et humidifié par l'organisme se forme à surface de la peau. Mais cette petite protection isolante est perpétuellement soufflée lorsqu’il y a du vent !

Sans cette couche, notre peau est alors placée directement en contact permanent avec un air plus froid et plus sec. Les conséquences ? La peau s'assèche progressivement à mesure qu’elle réchauffe l'air pour rétablir cet équilibre… ce qui a pour effet immédiat de refroidir notre organisme (et puis, cela demande de l’énergie). Ceci explique cela, le principe est désormais clair pour vous ? Ce n’est pas un hasard si vous avez froid quand le vent se met à souffler.

Vous savez désormais que le refroidissement éolien n’a rien à voir avec une éolienne mais que c’est le nom donné à l’effet du vent sur la température ressentie. Et la direction du vent alors, est-ce aussi important que sa vitesse ?

Et est-ce que la direction des vents a un impact sur la température en France ?

Il est courant d’entendre que le vent du nord apporte le froid, en France et dans d’autres pays voisins. Mais est-il vrai que les vents qui viennent de cette direction font chuter la température, ou au moins la température ressentie ?

Comme nous l’avons vu au-dessus, qu’importe la direction du vent, ce dernier (sauf s’il est chaud) fait baisser la température ressentie par rapport à la température “officielle”. Un vent du Nord, généralement plus froid que les autres vents, a donc pour effet de renforcer encore davantage ce refroidissement éolien. En France, cela se produit souvent. Mais au Canada par exemple, c’est bien pire vu que la température est plus basse l’hiver et que le vent peut souffler à grande vitesse !

Mais un vent provenant d’une autre direction, de l’est, de l’ouest ou du sud aura également un impact rafraîchissant. Seule exception, lorsque la température du vent est supérieure à celle de l’air (ce qui est plutôt rare en France).

Comment se mesure la température ressentie selon le vent ?

La mesure de la température ressentie n’est pas évidente mais il est possible de quantifier le refroidissement éolien. Pour ce faire, les météorologues ont développé un indice de refroidissement éolien en utilisant une relation mathématique empirique illustrée sous la forme d’un tableau connu de tout bon météorologue.

Ce tableau prend en compte 2 principales variables qui sont la température de l'air et de la vitesse du vent, justement pour évaluer les effets de la seconde sur la première.

Cette mesure est surtout utilisée dans les régions au climat très rigoureux comme au Canada et dans les lieux très au nord, mais elle peut aussi s’appliquer dans certains endroits en France. Il faut savoir que plus la température est basse, plus le vent renforce la sensation de froid.

La mesure de l’effet des vents sur la température se fait avec l'indice éolien (une fois encore rien à voir avec une éolienne), qui est un nombre sans unité. Prenons un exemple : si la température est de 0°C et que le vent souffle à 40 km/h, l’indice de refroidissement éolien sera de -6°C. Concrètement, cela signifie que la température ressentie sera de -6°C sans vent.

Vous vous en doutiez, vous comprenez désormais le principe : la vitesse du vent (peu importe sa direction) a une forte influence sur la température ressentie par le corps humain. Plus le vent est fort, plus la sensation de froid s’accentue. Prenez donc en compte les vents pour estimer comment vous devriez vous habiller ! Et pourquoi pas vous mettre à la mesure des données météo pour s’assurer de ne pas commettre d’impair ?