Comment sont recueillies les données météo ?

La météo fascine autant qu’elle intéresse la majorité de la population. Comment les météorologues de Météo France établissent-ils leurs prévisions météorologiques ? Comment votre station météo est-elle capable d’envoyer sur votre smartphone des prévisions précises en temps réel ? C’est un processus complexe qui se base sur de nombreuses observations météorologiques. Allons voir cela de l’intérieur.

Les 3 grandes étapes de Météo France pour établir les prévisions météorologiques

La prévision météorologique ne peut se faire qu’en 3 étapes fondamentales selon l’institut météorologique de référence en France, Météo France. Pour élaborer une prévision météo, on commence donc d’abord par l'observation, notamment à l’aide de satellites, de capteurs de de radars.

Puis, on passe à la simulation de l'évolution de l'atmosphère en utilisant des modèles numériques dotés d’énormément de technologie et que seul Météo France possède.

Pour finir, il reste aux prévisionnistes à mener l'analyse des résultats, puis à envoyer les informations météo sur tous les supports (internet, appareils connectés, médias, etc…).

Etape 1 : La collecte, l'observation et l’assimilation des données météorologiques

Comme vous pouvez vous en douter, l'observation est la toute première étape mais surtout l’étape clé pour établir des prévisions météorologiques de qualité. C’est une phase qui combine la collecte des observations au sol, en mer, dans l'atmosphère et même dans l'espace.

Le but est simple : avant d’établir des prévisions et se tourner vers le futur, il faut bien comprendre le présent : l'état de l'atmosphère, de l'océan superficiel et du manteau neigeux.

Une fois que cette collecte a été bien réalisée, le travail météorologique et climatique peut commencer. Les données sont ensuite transférées, diffusées et exploitées en utilisant des systèmes d’information extrêmement puissants.

Un réseau et des infrastructures titanesques

Météo France investit ainsi énormément dans son réseau d'observation ainsi que ses infrastructures essentielles, sans lesquels rien ne serait possible et la météo ne progresserait pas.

Concernant les appareils de mesure et de captation des données météo, le service météorologique français utilise :

  • De nombreux satellites qui fournissent en temps réel des données précieuses et très variées;
  • Des réseaux de stations de mesures situées au sol ;
  • Des bouées placées en mer ;
  • Des radiosondages ;
  • Divers capteurs embarqués sur les avions de ligne (le système AMDAR) ainsi que les navires ;
  • Des radars hydrométéorologiques (aussi appelés radars météo ou radars à précipitations).

Météo France utilise donc pour cette première étape des satellites météorologiques (90 %) et des radiosondages, capteurs et données d’autres services (10%).

L’assimilation des données collectées

La phase suivante, l’assimilation des informations météo collectées, consiste à séparer le bon grain de l’ivraie pour ne retenir que les données utiles d’un point de vue météorologique. C’est une étape clé quand on sait que tous les jours, ce ne sont pas moins de 22 millions de données d'observations qui sont utilisées par les modèles à l'issue de l'étape d'assimilation.

Forcément, plus l’on collecte des données et plus les calculs sont précis… mais les traiter nécessite une puissance phénoménale.

Mais passons ensuite à la simulation réalisée à l’aide de modèles.

Netatmo info

La Station Météo Intelligente Netatmo vous fournit des données météorologiques précises qui n’existeraient pas sans cette première étape. En complément, votre station météo mesure également ses propres données : celles juste devant chez vous. C’est le moyen idéal de connaître la température, l’humidité ou encore les prévisions de précipitations locales.

Etape 2 : La simulation de l'évolution de l'atmosphère

Ce sont ensuite les modèles numériques très perfectionnés de Météo France qui simulent l'évolution de l'atmosphère en fonction de toutes les données de l’observation. Ce ne sont rien de moins que les lois physiques qui sont employées pour gouverner l'évolution atmosphérique et ainsi établir des prévisions réalistes sur la météo.

On peut notamment citer les lois de la mécanique des fluides, les lois de changements d'état de l'eau (la condensation, l’évaporation et la formation des précipitations), mais aussi le rayonnement, la turbulence ainsi que les interactions avec la surface terrestre et l'espace.

Chaque prévision s’appuie donc sur un modèle, duquel découlent des simulations météo. Pour cela, Météo France utilise à ce jour 2 supercalculateurs afin de réaliser efficacement les milliards de calculs nécessaires à la résolution des équations mathématiques simplifiées desquelles sont tirées les prévisions d'évolution de l'atmosphère. La puissance de calcul crête de ces supercalculateurs s'établit aujourd’hui à plus de 5 Pétaflops… ce qui est juste gigantesque.

Après tout, il faut bien cela pour qu’un modèle soit envisageable et ainsi prévoir la météo la rigueur de Météo France !

Mais pour pouvoir créer des données météorologiques compréhensibles de la population et obtenir des prévisions claires, il faut aller plus loin que la simulation : c’est tout le travail des prévisionnistes.

Netatmo info

La Station Météo Intelligente Netatmo vous donne accès à toutes vos informations météo ultra-localisées directement sur votre smartphone. Les capteurs sont chez vous, le module extérieur est juste devant ou derrière la maison et les données sont toujours avec vous. La météo n’a jamais été aussi simple d’accès.

Etape 3 : Les prévisionnistes analysent les simulations des modèles

L’information fournie par les modèles et les supercalculateurs n’est pas une information météo : ces données n’ont aucun sens pour prévoir le temps. Ce sont les prévisionnistes, qui, grâce à leur expertise, sont capables d’analyser les résultats complexes fournis afin d’en faire ressortir des informations concrètes sur les prévisions météo.

Ils ont pour cela à leur disposition différents scénarios et c’est à eux de choisir le plus probable. C’est ce qu’on appelle les « produits de prévision » qui sont traduits en cartes et en bulletins de prévision météo : ça, vous connaissez !

Les données météo sont alors digestes pour le grand public. Le travail de Météo France pour rendre les données météorologiques accessibles est donc titanesque.

Vous l’avez bien compris, si Météo France fournit des données et des prévisions météorologiques avec tant de précision, c’est parce que le travail réalisé en amont est colossal. Ses moyens sont immenses et pour cause, recueillir les données météo et en extraire des prévisions nécessite beaucoup d’infrastructures, de matériel et de ressources.