Qu'est-ce qu'un point de rosée ?

Si vous vous intéressez à la météo, que la température et l’humidité extérieures sont importantes pour vous et que vous avez besoin de connaître ces informations près de votre maison, le point de rosée (ou température de rosée ou encore température du point de rosée) est une notion à connaître. Alors de quoi parle-t-on, comment est défini le point de rosée et que faire de cette information météo ?

Qu’appelle-t-on “point de rosée” (ou “température du point de rosée”) ?

Le point de rosée est également appelé “température de rosée”. Il s’agit tout simplement de la température en degrés en-dessous de laquelle la rosée se dépose de façon naturelle à l’extérieur. La rosée, vous savez, ce sont ces petites gouttelettes d’eau que vous retrouvez le matin sur l’herbe par exemple, et qui ont un lien avec une certaine humidité aux aurores

Pour entrer davantage dans les détails, notons que le point de rosée est en réalité une mesure du contenu en humidité (c’est à dire en vapeur d'eau) de l'air (ou tout autre gaz). Ce processus issu de la condensation est un phénomène bien connu en météo et le terme de « point de rosée » désigne en fait la température de ce point de rosée.

Passons à la technique ! En-dessous de la température du point de rosée, on observe une condensation de la vapeur d’eau présente dans l’air. Elle se condense (c’est à dire qu’elle se liquéfie) sur les surfaces en raison de la saturation de l’air. En effet, la température du point de rosée est une température, qui une fois atteinte par l’air à pression constante, se sature en eau.

La température du point de rosée dépend essentiellement de la température, de la pression atmosphérique ainsi que de l'humidité ambiante relative.

Alors d’accord, mais quel est l’intérêt du point de rosée en météo ?

La première chose à savoir, c’est que le point de rosée n’est pas employé seulement en ce qui concerne la rosée du matin. Au contraire, c’est justement une notion qui permet d’utiliser ce phénomène comme référence mais qui désigne plus largement le fait que la condensation dépose la vapeur d’eau de l’air ou autre d’un gaz sur une surface.

Netatmo info

Avec la Station Météo Intelligente Netatmo, bénéficiez de toutes les informations dont vous pouvez avoir besoin sur la météo : des prévisions à la vitesse du vent en passant par les pluies, la température, la qualité de l’air intérieure, l’humidité… et bien sûr le point de rosée !

Le principe de la température du point de rosée, entre météo et thermodynamique

Le point de rosée est également appelé “température de rosée”. Il s’agit tout simplement de la température en degrés en-dessous de laquelle la rosée se dépose de façon naturelle à l’extérieur. La rosée, vous savez, ce sont ces petites gouttelettes d’eau que vous retrouvez le matin sur l’herbe par exemple, et qui ont un lien avec une certaine humidité aux aurores

Pour entrer davantage dans les détails, notons que le point de rosée est en réalité une mesure du contenu en humidité (c’est à dire en vapeur d'eau) de l'air (ou tout autre gaz). Ce processus issu de la condensation est un phénomène bien connu en météo et le terme de « point de rosée » désigne en fait la température de ce point de rosée.

Passons à la technique ! En-dessous de la température du point de rosée, on observe une condensation de la vapeur d’eau présente dans l’air. Elle se condense (c’est à dire qu’elle se liquéfie) sur les surfaces en raison de la saturation de l’air. En effet, la température du point de rosée est une température, qui une fois atteinte par l’air à pression constante, se sature en eau.

La température du point de rosée dépend essentiellement de la température, de la pression atmosphérique ainsi que de l'humidité ambiante relative.

Alors d’accord, mais quel est l’intérêt du point de rosée en météo ?

La première chose à savoir, c’est que le point de rosée n’est pas employé seulement en ce qui concerne la rosée du matin. Au contraire, c’est justement une notion qui permet d’utiliser ce phénomène comme référence mais qui désigne plus largement le fait que la condensation dépose la vapeur d’eau de l’air ou autre d’un gaz sur une surface.

Netatmo info

Visualisez précisément la température du point de rosée et toutes les autres données météo directement sur votre smartphone avec la Station Météo Intelligente Netatmo. Ne manquez aucune information, anticipez et agissez selon la météo !

Pourquoi le point de rosée est utile ?

Le point de rosée s’utilise par différents acteurs et dans différentes situations. Globalement, il sert surtout à mesurer la teneur en humidité de l’air.

Les météorologues d’abord sont les premiers concernés : l’air saturé d’humidité (de vapeur d’eau) est responsable de la brume, du brouillard, du givre et autres intempéries. Le point de rosée est donc un complément important de la température et de l’humidité relative en matière de prévisions météo.

Limiter l’humidité à la maison (qui favorise les moisissures notamment) est un autre enjeu du point de rosée. Une mauvaise isolation peut être à l’origine d’une humidité forte, ce qui n’est pas écologique en plus d’être énergivore.

Surveiller le point de rosée et l’humidité dans son logement est essentiel pour conserver un habitat sain et rester en bonne santé.

Comment mesurer le point de rosée selon la température, la pression atmosphérique et l’humidité ?

Lorsque vous connaissez la température ambiante (grâce à un thermomètre), la pression atmosphérique (en hPa disponible sur certains appareils de mesure et à la météo) ainsi que le taux d’humidité relative (grâce à un hygromètre), il vous suffit de consulter en ligne des tableaux de mesure.

La température du point de rosée est étroitement liée à chacune de ces variables, ce qui vous permettra d’en avoir une idée précise si vous n’avez pas d’autre moyen d’en prendre connaissance.

En effet, certains instruments de mesure permettent de connaître en un coup d’œil la température du point de rosée : c’est le cas de l’hygromètre à miroir de point de rosée et des stations météo numériques, connectées et intelligentes. Ces dernières sont capables de combiner la température, la pression atmosphérique et l’humidité pour calculer le point de rosée.

Plus besoin de réaliser différentes mesures et de passer des heures à faire des complexes mesures, ces appareils vous garantissent une mesure précise du point de rosée !

La température du point de rosée est donc un indicateur de l’humidité de l’air qui repose essentiellement sur 3 facteurs : la température ambiante, la pression atmosphérique et l’humidité relative. C’est une mesure qui est surtout utilisée par les météorologues mais qui est tout aussi utile aux particuliers. Et vous, qu’allez-vous faire du point de rosée ?