Alerte incendie : de quoi s'agit-il ?

On a tous connu au moins une alerte incendie de prévention à l’école ou au travail. Le but ? Appuyer sur le déclencheur et faire sonner l’alarme incendie pour évaluer la sécurité d’un établissement, la capacité d’évacuation, de protection et le type d’intervention des secours. Alors alerte incendie ou alarme incendie ? La réponse ci-dessous !

Le déclencheur d’une alerte incendie

C’est la première étape, forcément ! Pour que l’alarme incendie se mette à retentir et indique l’état d’alerte incendie par un signal sonore, cela suppose la détection préalable de fumée par un détecteur. A moins que le déclencheur manuel ait activé la sirène d’alarme dans un objectif précis comme celui d’un exercice de prévention et de formation type alarme PPMS (Plan Particulier de Mise en Sûreté).

Netatmo info

La loi précise que par sécurité tous les logements doivent être équipés d’au moins un détecteur de fumée équipé d’une alarme. Les détecteurs de fumée sont des produits de surveillance capables de repérer la formation de fumées toxiques (comme le monoxyde de carbone) ou non (comme la vapeur d’eau). Ils déclenchent alors une alarme incendie sonore (sirène incendie).

Sécurité incendie : quelques termes et alarmes à connaître

Vous souhaitez acheter un système de sécurité incendie ou évaluer le type d’alarme incendie chez vous ? Les abréviations et termes suivants vont vous être utiles !

  • BAAS : pour Bloc Autonome d’Alarme Sonore manuel. Ce type de boitier d’alarme incendie est utilisé dans les établissements équipés d’un système d’alarme autonome. Au cœur de l’alerte incendie, ce type d’équipement signale l’évacuation immédiate.

  • DAAF : pour Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée. C’est la base de tout type de système de sécurité et alarme incendie. Vérifiez que votre logement possède bien cet équipement de surveillance et de protection vital !

  • Alarme incendie type radio : Les alarmes incendie type 4 à piles radio sont obligatoires dans certains établissements recevant du public (ERP).

Que faire en cas de fausse alarme incendie ?

Mauvaise blague, nouilles trop cuites, cigarette… Pas besoin d’appeler les pompiers pour ce type de fausse alarme !
Les alarmes incendie se déclenchent parfois alors qu’il n’y a pas de danger. Pour éviter une évacuation et une intervention des secours inutiles, il faut arrêter le diffuseur sonore. Cela peut se faire via un geste manuel ou à distance grâce aux systèmes de sécurité incendie connectés. Plus besoin de grimper sur un tabouret pour atteindre votre détecteur de fumée et stopper l’alarme !

Netatmo info

Si vous éteignez l’alarme incendie, celle-ci reprendra automatiquement par prévention sécurité au bout de quelques minutes si la détection de fumée se poursuit.