Feu de cheminée : comment en profiter en toute sécurité ?

Une cheminée comme chauffage d'appoint pour une maison bien douillette… le rêve ! Oui, mais attention à votre maîtrise des feux de cheminée. Ce terme s’applique aussi bien à votre belle flambée de bois du soir qu’à un véritable incendie dans votre conduit de poêle ou cheminée. Comment faire pour profiter de la chaleur d’un feu à la maison sans besoin d'appeler les pompiers ?

Feux de cheminée : quel est votre niveau de sécurité ?

Brûler du bois à la maison, c’est :

a. Bénéficier d’une source de chauffage et d'énergie agréable
b. Possible uniquement si on effectue un ramonage régulier
c. A la portée de n’importe quelle personne munie de papier journal et de tout type de bois ou de bûches
d. Une façon pratique de se débarrasser des ordures du foyer
e. Une activité anodine qui ne nécessite aucun équipement de sécurité

Vous avez répondu c, d et/ou e sans ciller ? Lisez la suite de l'article pour des feux 100% sécurité !

Savoir de quel bois vous vous chauffez

Qu’il s’agisse de chauffage ou de chaleur d'agrément, le bois brûlé à la maison doit respecter trois conditions : être sec, non traité, avec des bûches provenant d’espèces bien définies.

Oubliez l’idée de mettre les bûches ramassées sous la pluie ce matin dans le poêle ou la cheminée : gorgées d'eau, elles risquent de produire beaucoup de fumée et des résidus très inflammables. La bonne idée ? Opter pour un service de livraison de bois spécial combustion pour poêle et cheminée.

Feux de cheminée : les bons gestes

Faire brûler du bois chez soi implique certaines précautions pour éviter tout incendie ou risque d’asphyxie :

  • Allumer le feu avec précaution puis surveiller le tirage et les flammes
  • Utiliser un pare-feu
  • Eloigner les objets facilement inflammables du poêle ou de la cheminée
  • Nettoyer le foyer de la cheminée après chaque feu
  • Ne pas faire brûler n’importe quoi, en particulier des articles aux potentiels résidus chimiques toxiques à la combustion
  • Prêter attention à l’aération, à l’isolation des conduits et aux matériaux du poêle et de la cheminée
  • Vérifier régulièrement le bon fonctionnement de votre détecteur de fumée

Netatmo info

L’installation d’un détecteur de fumée est obligatoire dans n’importe quel logement, cheminée ou pas cheminée. Si l’alarme incendie retentit et que vous suspectez le démarrage d’un incendie, appelez immédiatement les pompiers (au 18 ou au 112).

Ramonage, le mot d‘ordre du feu de cheminée sans danger

Le ramonage régulier des conduits de poêles et de cheminées par un professionnel n’est pas obligatoire pour rien. C'est la meilleure façon d’éviter les mauvais feux de cheminée – ceux qui signifient incendie, combustion toxique et sirène des pompiers !

Netatmo info

En France la fréquence réglementaire du ramonage est précisée par la loi et varie selon votre localisation. Il s'agit le plus souvent de deux ramonages par an (plus un ramonage annuel pour votre chaudière !).