Sélectionner votre pays

Ok

Pluviomètre

Un pluviomètre est un instrument utilisé en météorologie pour mesurer la quantité de pluie tombée pendant une période donnée. Déjà utilisé par les Grecs en 500 avant Jésus-Christ pour quantifier les précipitations, cet appareil autrefois réservé aux professionnels a aujourd’hui sa place à la maison. Les amateurs de météo se plairont à l’utiliser pour affiner leurs observations, et les jardiniers planifieront grâce à lui leurs activités et l’arrosage au jardin.

Comment fonctionne un pluviomètre ?

La fonction d’un pluviomètre est d’établir une mesure de la quantité (en volume ou en masse) des précipitations, c’est-à-dire de la pluie mais aussi de la neige et de la grêle, tombée dans une zone et en une période données. Cette quantité est exprimée soit en millimètres, soit par rapport à la surface, en litres par m2. Traditionnellement, les pluviomètres prennent la forme d’un entonnoir, aussi appelé collecteur, qui va récupérer l’eau de pluie pendant les précipitations et la guider, soit dans une sorte de cylindre gradué qu’il faut vider manuellement après lecture du niveau pour les modèles les plus rudimentaires, soit dans un système plus élaboré d’auget basculant qui va mesurer l’eau tombée avant de l’évacuer. Le système d’auget va permettre de prendre la mesure en continu, sans que vous ayez à vider l’eau entre chacun de vos relevés, et va éviter les erreurs de relevés dus à l’évaporation. De nos jours, la plupart des pluviomètres sont dotés de capteurs électroniques qui enregistrent les données de l’appareil et les transmettent à distance à une station météo. Pour obtenir des mesures fiables du niveau de précipitation au sol, il vaut mieux placer le pluviomètre sur une surface plane, dans un endroit dégagé où toute l’eau tombant du ciel pourra être recueillie par le collecteur. On recommande généralement de placer l’appareil à une hauteur du sol comprise entre 50 cm et 2m. Cela va faciliter l’installation et la lecture des mesures dans le cas d’un cylindre gradué. Placer le tout à une hauteur trop importante ou sur une surface pentue pourrait occasionner des erreurs sur le niveau lu. Attention aussi aux erreurs dues à la présence d’obstacle à proximité du collecteur : en cas de vent, le débit pourrait sembler moindre et le volume recueilli pourrait être plus faible que la moyenne au sol. Découvrez tous nos produits

Comment choisir parmi les différents types de pluviomètre ?

Il existe de nombreux modèles de pluviomètres, avec des fonctionnements et des niveaux de précision différents. L’OMM, l’organisation météorologique mondiale, recommande une précision moyenne de mesure de 0,2 millimètre. Vous devez d’abord choisir votre pluviomètre en fonction de sa méthode de captation, manuelle ou électronique. Le premier type impose de vider le récipient régulièrement, ce qui peut poser problème en cas de pluie ou de neige d’intensité forte à gros débit, ou au contraire en cas de chaleurs favorisant l’évaporation. Dans dernier cas, la stagnation peut favoriser un problème de précision de la hauteur observée. La captation par augets a fait ses preuves en la matière, néanmoins les passionnés de méthode traditionnelle se plaisent à utiliser un instrument manuel. La méthode électronique permet de gérer des chutes d’eau d’intensité plus importante puisque l’entonnoir se vide au fur et à mesure pour faire face même à un débit continu, et les capteurs ont une précision plus grande. Souvent relié à une station météo, le système transmet les données directement à la station. Les stations ont ainsi l’avantage de mettre en réseau plusieurs accessoires et capteurs, elles peuvent alors renseigner sur la température, la température ressentie, la vitesse et l’intensité du vent et combiner des informations pluvio neigeuses à d’autres facteurs influant sur le temps et la température réelle.

Les avantages d’un pluviomètre connectée

Les pluviomètres reliés à des stations connectées sont encore plus performants. Ces dernières permettent d’enregistrer et de consulter les relevés à distance, font une moyenne des informations recueillies, mettent en évidence des tendances grâce à l’historique des données… Vous pouvez même accéder à vos relevés depuis votre ordinateur ou votre smartphone avec l’application dédiée. La mise en réseau des chiffres obtenus par les utilisateurs permet de bénéficier d’une analyse plus large encore. Certaines stations transforment aussi les mesures de précipitation en recommandations, par exemple concernant l’arrosage de votre jardin qui peut demeurer utile si la température est élevée et que la masse d’eau a été de faible intensité. Si vous disposez d’une installation domotique, l’arrosage automatique peut également être déclenché automatiquement. Quelle que soit la méthode choisie, à récipient gradué ou à augets, adaptez la taille du collecteur de votre module à la masse de pluie susceptible de tomber dans la région où vous demeurez. Si vous optez pour un modèle électronique, veillez à ce que son autonomie soit importante et à ce que la portée entre les différents modules soit suffisante pour couvrir la distance entre les zones de captation de l’eau et d’analyse.

Découvrez nos produits

Station Météo Intelligente