Sélectionner votre pays

Ok

Jardinage

Le jardinage est une appellation générique qui recouvre l’ensemble des activités entourant le travail de la terre, la plantation et l’entretien de végétaux. Un jardin peut avoir des visées ornementales (jardin à la française, jardin japonais etc.) ou nourricières avec la production de fruits et légumes; on parle alors de jardin potager.

Jardinage et agriculture, quelle différence ?

Si la culture des plantes est commune aux deux activités, jardinage et agriculture se distinguent en bien des points. Sous le terme agriculture sont regroupés plusieurs activités de culture : l’horticulture (culture des fleurs), le maraîchage (culture des fruits et légumes), l’arboriculture (culture des arbres) ou encore la floriculture (culture des fleurs). Toutes sont des activités professionnelles et poursuivent un but de rentabilité. Les végétaux produits, le plus souvent à grande échelle, sont destinés à la vente. Cela implique la mise en œuvre de techniques et d’outils particuliers : sélection des semences, utilisation de machines agricoles, irrigation automatisée, fertilisation des sols, traitements des cultures et récoltes… Le jardinier quant à lui poursuit rarement un but commercial ou lucratif. Quand on parle de jardinage, on se réfère la plupart du temps à une activité de loisirs, ou tout au plus d’autosuffisance alimentaire, pratiquée par des jardiniers amateurs dans un jardin individuel et familial. Les techniques et outils mis en œuvre diffèrent également. Le jardinier tend généralement vers l’économie de moyens en tirant partie des ressources de son environnement, et utilise un outillage simple, la plupart du temps manuel (binette, bêche, râteau, brouette…)

Le jardinage, une activité en vogue

Les chiffres sont formels, les français tiennent à leur jardin, non seulement comme espace de loisirs puisque 70% considèrent le jardin comme une pièce supplémentaire de la maison*, mais aussi comme un espace de nature à aménager et à cultiver. Loin d’être réservé à la campagne, le jardinage est pratiqué jusque dans les villes, dans de vrais jardins pour les jardiniers les plus chanceux, dans de mini-potagers de balcons ou de rebords de fenêtres pour les autres. Au total, on considère que neuf français sur dix cultivent un espace vert, aussi réduit soit-il, aux abords de leurs maisons. Les données de l’INSEE montrent ainsi que près de 60 % des ménages français ont un jardin, pour une surface qui atteint un million d’hectares. Le marché des plantes, outils et articles de jardinage est d’ailleurs florissant, en hausse de 2,9% par an en moyenne depuis 1960. En 2014, le chiffre d’affaire des jardineries en France atteignait presque trois milliards d’euros. L’intérêt pour le jardinage, activité longtemps synonyme de retraite ou de ménage aux revenus modestes, est donc plus universel qu’on ne le croit. Que ce soit pour embellir les alentours de sa maison, profiter du contact avec la nature ou pour se relaxer, le jardin est un plaisir incontesté, indépendamment même parfois de sa productivité.

Les gestes essentiels du jardinage

Que ce soit pour créer ou entretenir un jardin, le jardinier doit acquérir un certain nombre de savoir-faire. Car faire pousser fleurs et légumes n’est pas toujours aussi simple qu’il parait. Les jardiniers doivent donc connaitre les bons gestes et les pratiques adaptées à leur potager. Même un simple gazon demande de l’entretien et c’est un travail de longue haleine que d’entretenir un espace vert, aussi modeste soit-il. Les différentes techniques à mettre en œuvre sont intimement liées au stade de croissance des plantes. On distingue ainsi différentes phases dans l’activité du jardinier :
  • La préparation
Il s’agit en premier lieu de préparer le sol (bêchage, ratissage, apport de compost, fumier, engrais etc.) et les futurs plants (sélection des graines, bouturage, semis, marcottage, préparation des greffons etc.)
  • La plantation
C’est le moment des semis, du repiquage, du rempotage…
  • L’entretien régulier
Pour une croissance régulière et prolifique des végétaux, un entretien régulier du jardin est nécessaire. L’arrosage est une étape essentielle lorsque le sol s’assèche et que les précipitations sont insuffisantes pour apporter aux plantes l’eau nécessaire. Certaines espèces peuvent survivre longtemps sans eau, mais la plupart des fleurs et légumes ont besoin d’un apport en eau régulier, de quelque nature qu’il soit (par le biais d’un pulvérisateur, d’une irrigation mécanique, d’un goutte-à-goutte ou d’un apport manuel du jardinier avec un tuyau d’arrosage ou un arrosoir). Parmi les autres gestes essentiels de l’entretien d’un jardin, on trouve le désherbage qui libère le sol des végétaux indésirables, le binage nécessaire à certains types de végétaux (parmi les légumes du potager, citons par exemple les pommes de terre ou les haricots verts), ou encore le paillage pour limiter l’évaporation de l’eau et préserver la vie et les nutriments dans le sol.
  • Les soins
Enfin, l’entretien régulier d’un jardin passe par le soin des plantes et la lutte contre les parasites et les maladies. La plupart du temps la nature apporte aux plantes de quoi se défendre contre les agressions extérieures, mais il est parfois nécessaire d’agir pour préserver les végétaux. Un exemple courant rencontré par tout jardinier, c’est le traitement contre les nuisibles : pucerons, cochenille, limaces, qui doit être effectué régulièrement pour maintenir des plantes saines. Découvrez nos produits

L’outillage nécessaire pour jardiner

L’entretien d’un jardin demande un minimum d’outillage. Que vous choisissiez de planter des fleurs, un simple gazon ou un potager nourricier, il faudra vous équiper en conséquence. Parmi les outils basiques, citons le râteau, la bêche, la pelle, la pioche, le sécateur, l’arrosoir, la binette ; auxquels s’ajoutent les outils pour les travaux plus ponctuels : pulvérisateur, croissant ou faux, scie ou cisaille pour les activités de taille… Pour transporter tout cet outillage, un panier ou un sac résistant peuvent s’avérer utiles, ainsi qu’une brouette pour transporter terreau, compost, feuilles mortes ou branches taillées. Si votre jardin est de grande dimension, un outillage mécanique plus important peut être utile : une tondeuse et une débroussailleuse pour l’entretien du gazon, un motoculteur pour retourner le sol, voire une tronçonneuse pour l’élagage des arbres de grande taille.

Le jardinage et la maîtrise de l’environnement

Créer et entretenir un jardin, ce n’est pas seulement planter et récolter des végétaux. C’est aussi tenir compte d’un ensemble de facteurs environnementaux. De la qualité du sol, de la météo et des saisons dépendent par exemple les techniques et outils utilisés ainsi que le calendrier du travail à effectuer au jardin. Jardiner, c’est donc tenir compte de tout un ensemble de données. Un suivi régulier des prévisions météorologiques locales est un point indispensable pour anticiper l’arrosage des plantes au jardin et protéger les végétaux contre le gel ou les précipitations violentes. S’équiper d’un thermomètre, d’un anémomètre et d’un pluviomètre est donc souvent nécessaire pour une meilleure gestion des conditions météo. Vous pouvez aussi opter pour une station météo complète, classique ou connectée, qui vous apportera toutes les informations nécessaires pour prendre soin du jardin au quotidien. Pour obtenir de beaux produits au potager, il faut aussi tenir compte de l’environnement global de votre jardin : favoriser les interactions bénéfiques entre les plantes « amies » et profiter des ressources apportées par la nature : récupération des eaux de pluie, compostage des déchets du jardin (résidus de taille, feuilles d’arbres etc.) et de la cuisine (épluchures, restes de produits du jardin). Certains jardiniers vont encore plus loin et organisent les tâches au jardin en suivant les phases de la lune : selon que sa trajectoire est ascendante ou descendante, certains jours sont propices aux semis et à la récolte de certaines catégories de plantes : légumes à racines et les fleurs à bulbes pendant les « jours racines », fleurs et légumes-fleurs pendant les « jours fleurs », arbres fruitiers et légumes-fruits pendant les « jours fruits et graines » et enfin végétaux à feuillage pendant les « jours feuilles ».

Le jardinage thérapeutique

Depuis longtemps on connait les vertus du jardinage sur la santé. L’exercice physique et le travail au grand air présentent de nombreuses vertus. Depuis quelques années, les autorités médicales s’intéressent au jardinage comme manière d’améliorer l’état de santé de certains patients. C’est ce qu’on appelle le jardinage thérapeutique ou l’hortithérapie. Cette nouvelle manière d’envisager le jardinage s’adresse aussi bien aux patients rencontrant des problèmes moteurs ou en rééducation qu’aux patients atteints de troubles neurologiques ou psychologiques. L’immersion dans la nature est déjà en soi bénéfique pour la santé et le moral, et le travail en équipe favorise l’interaction sociale et la confiance en soi. Le jardinage permet en outre d’améliorer les capacités cognitives, l’équilibre et la mémoire. Il entretient la musculature et renforce la coordination. Le jardinage thérapeutique a donc de nombreux atouts pour accompagner les personnes fragilisées, que ce soit physiquement ou mentalement, sur la voie du rétablissement. Au-delà des aspects purement médicaux, la fréquentation de jardins et la pratique assidue du jardinage sont profitables à tous. Rappelons également que la consommation des produits du jardin est pour tous un gage de bonne santé sur le long terme. *sondage Ipsos-Unep 2006

Découvrez nos produits

Station Météo Intelligente

Thermostat Intelligent

Caméra Intérieure Intelligente

Caméra Extérieure Intelligente