Sélectionner votre pays

Ok

Humidité

On parle d’humidité lorsqu’on observe la présence d’eau dans un corps ou une substance, quelle que soit sa forme (solide, liquide ou gazeuse). Plus généralement, lorsqu’on parle d’humidité, on se réfère à la quantité d’eau dans l’air, c’est-à-dire au taux hygrométrique, aussi appelé hygrométrie.

Qu’est-ce que l’humidité ?

L’humidité est un facteur important en météorologie. Au même titre que la température et la force du vent, mesurer la quantité de vapeur d’eau contenue dans l’air est un paramètre essentiel de l’étude du climat et des prévisions météorologiques. Mais quand on parle d’humidité, on pense la plupart du temps aux problèmes d’humidité dans la maison. La présence d’eau dans l’air est normale, mais ne doit pas excéder un certain taux à l’intérieur pour ne pas occasionner de dégâts ou de problèmes de santé. Le taux d’humidité idéal dans un logement se situe entre 45% et 65%. Une quantité plus importante de vapeur d’eau dans l’air est anormale, elle constitue un problème dans l’habitation et peut avoir des conséquences graves. La quantité de vapeur d’eau que peut contenir l’air n’est pas la même selon la température. Plus la température baisse, moins l’air peut contenir d’humidité. Lorsque la température diminue, la vapeur d’eau ne peut donc plus rester à l’état gazeux. On appelle saturation ce phénomène de condensation de l’eau sous forme de gouttes qui se déposent sur les surfaces les plus froides. Dans la maison, c’est généralement sur les vitres, les murs et portes les moins bien isolés que la condensation se dépose. Lorsqu’on parle d’humidité, il faut aussi distinguer deux concepts : l’humidité absolue et l’humidité relative. La première est utilisée pour mesurer la quantité de vapeur d'eau contenue dans l'air. La seconde prend en compte les variations de la température et exprime le rapport entre de vapeur d'eau dans l'air et quantité maximale possible selon la température de l’air. On l’exprime donc en pourcentage et non en g/m3.

Comment mesurer l’humidité ?

Pour mesurer l’humidité, que ce soit en météorologie ou dans un logement, on a recours à un appareil de diagnostic appelé hygromètre. Cet appareil existe sous plusieurs formes plus ou moins élaborées : hygromètres mécaniques à aiguille ou hygromètres électriques équipés de capteurs, hygromètres connectés à une station météo ou à internet… Tous ont pour but de mesurer le taux d’humidité, à l’extérieur pour affiner des prévisions météo ou adapter des activités liées aux conditions atmosphériques (agriculture, aéronautique, activités de loisirs d’extérieur etc.) et à l’intérieur pour établir un diagnostic de l’humidité dans chaque pièce et identifier les causes d’une humidité trop importante dans un logement. Découvrez tous nos produits

Humidité dans la maison, les conséquences

Une humidité excessive peut avoir des conséquences graves, que ce soit sur l’état et la pérennité du logement ou la santé de ses occupants.
  • Le problème de la dégradation du logement
Un bâtiment ou une pièce humide va montrer rapidement des signes de dégradation : taches d’humidité, zones de moisissures sur le plafond, le sol ou les murs, papiers peints qui se décollent par endroit, auréoles de condensation autour des portes et fenêtres, peinture qui s’écaille, menuiseries qui gonflent ou se tordent, matériaux en métal qui rouillent… Si les taches et les odeurs d’humidité sont les conséquences les plus évidentes d’une humidité excessive, d’autres symptômes moins visibles mais tout aussi critiques sont à craindre : pourrissement des menuiseries et de la charpente, apparition de la mérule (appartenant à la famille des champignons, elle s‘attaque au bois), de salpêtre à la base des murs et de divers champignons et moisissures au sol ou sur les murs qui vont peu à peu proliférer dans toute la maison. Il ne s’agit donc pas seulement d’un problème d’hygiène, mais bien d’un risque réel pour la pérennité du bâtiment tout entier.
  • Les conséquences de l’humidité sur la santé
La vapeur d’eau en excès dans une maison peut aussi avoir des conséquences graves pour la santé des habitants. L’humidité est ainsi responsable de maladies respiratoires comme l’asthme, elle peut aussi aggraver un problème articulaire ou chronique, notamment chez les personnes fragiles et les enfants. La présence de moisissures et champignons dans l’habitation favorise aussi le développement d’allergies et de pathologies respiratoires.

Humidité dans la maison, comment lutter ?

Heureusement, de nombreuses solutions existent pour le traitement de l’humidité en excès. Il convient déjà d’établir un diagnostic pour déterminer les origines du problème et recourir à des solutions sur mesure.
  • L’aération de la maison
C’est une mesure essentielle pour évacuer la vapeur d’eau au fur et à mesure et éviter la condensation. Ouvrez régulièrement les fenêtres pour aérer, notamment dans les pièces d’eau où de la vapeur est libérée par les cuissons, lessives… Libérez les aérations et installez un système de ventilation performant. Selon l’ampleur des problèmes de condensation et la possibilité de faire des travaux importants, vous avez le choix entre plusieurs solutions. Les plus courantes sont la VMC simple (ventilation mécanique contrôlée) qui évacue l’air des pièces humides, et la VMC double flux qui augmente en plus la température de l’air entrant. Au-delà d'un système de ventilation vous pouvez recourir à des appareils de mesures tel qu'un capteur de qualité de l'air intérieur avec lequel vous serez alertés instantanément lorsque le taux d'humidité sera trop élevé.
  • Une bonne étanchéité
Les problèmes d’humidité dans la maison peuvent aussi venir d’un problème d’étanchéité. Vérifiez vos sanitaires (douche, éviers etc.) pour écarter tout risque de fuite. Faites des travaux pour vous équiper de fenêtres en double-vitrage afin de maintenir une température constante à l’intérieur et éviter la condensation. Vérifiez l’étanchéité du toit du bâtiment, faites réparer les fissures des murs extérieurs et changez les portes défectueuses pour une meilleure isolation.
  • Les appareils pour lutter contre les problèmes d’humidité
Différents appareils existent pour déshumidifier une pièce. Certains utilisent un procédé chimique : des cristaux hydrophiles absorbent l’excès d’eau dans l’air dans chaque pièce. D’autres ont un fonctionnement électrique : ils extraient l’eau de l’air en refroidissant ce dernier. On peut aussi fabriquer un déshumidificateur maison à base de gros sel.
  • Identifier l’origine des problèmes
Plutôt que de masquer les effets de l’humidité, il faut en identifier les causes. Il suffit parfois d’assécher un mur avec une membrane étanche ou une injection de résines, ou encore de drainer le terrain autour de l’habitation, pour résoudre le problème. Le problème des moisissures ou de l’humidité arrivant par les murs ou le sol est en effet souvent dû à des remontées capillaires et non à une humidité en excès à l’intérieur de l’habitation même.

Découvrez nos produits

Station Météo Intelligente

Capteur de Qualité de l'Air Intérieur Intelligent