Sélectionner votre pays

Ok

French Tech

La French Tech fait référence à tous les acteurs qui travaillent en lien avec des startups françaises, qu’ils soient investisseurs, entrepreneurs, développeurs, graphistes… C’est aussi une initiative de l’Etat français visant à valoriser et encourager les startups. Alors qu’entend-on au juste lorsqu’on parle de French Tech ? Qui en fait partie et quels sont ses objectifs ?

Qu’appelle-t-on la French Tech ?

Le terme French Tech englobe toutes les personnes qui travaillent au contact des startups françaises. C’est une marque collective et ouverte qui désigne l’ensemble de l’écosystème français des startups, que ce soit en France ou à l’international. Il n’y a donc pas de conditions d’éligibilité ou de critères de sélection, toutes les startups françaises peuvent intégrer la French Tech, et de fait sont la French Tech du moment qu’elles œuvrent d’une manière ou d’une autre au développement de cet écosystème. De même tous les acteurs qui entourent ou promeuvent les startups appartiennent à la French Tech. C’est le cas bien entendu des entrepreneurs et créateurs de startups, mais aussi de ceux qui y travaillent (designers, ingénieurs, experts en design, développeurs etc.), de leurs investisseurs et de toute entité, organisme ou individu (associations, institut de recherche, média etc.) qui œuvre à leur croissance et à leur promotion. Les termes French Tech se réfèrent également à une initiative publique portée en 2013 par Fleur Pellerin, alors ministre déléguée en charge des PME, de l'Innovation et de l'Économie numérique. Cette initiative a pour but de favoriser l'émergence de startups françaises performantes en créant le label French Tech, en valorisant les initiatives existantes en matière de promotion des startups et en coordonnant les différentes actions publiques en leur faveur. A terme, les objectifs sont bien sûr la dynamisation du secteur de l’innovation numérique, la création de valeur économique par les entreprises mais aussi de nouveaux emplois.

Qu’est-ce que la Mission French Tech ?

C’est pour porter cette initiative que l’Etat français a créé en 2013 la Mission french Tech. Cette dernière travaille avec le Ministère de l’économie et des finances, le Ministère des Affaires Etrangères et le Commissariat Général à l’Investissement. Elle s’appuie également sur la Caisse des dépôts, Bpifrance et Business France en ce qui concerne les investissements, et coordonne l’ensemble des actions en faveur du développement des startups. L’action de la Mission French Tech se résume en trois mots :
  • Fédérer
En rassemblant tous les acteurs de l’écosystème français sous une même dénomination et une même identité visuelle forte, la French Tech devient l’emblème des startups de France. Elle favorise l’identification mais aussi les échanges et les synergies entre les différents acteurs, tant au niveau national qu’au niveau régional au travers du réseaux de Métropoles French Tech.
  • Accélérer
La Mission French Tech dispose de 3 leviers pour accélérer la création et le développement des entreprises de la French Tech. Tout d’abord un programme d’investissements géré par Bpifrance pour financer des accélérateurs de start-up privés, ensuite le programme Pass French Tech qui permet d’aider les entreprises en hyper-croissance à grandir et à se développer à l’international grâce à des services premium. Enfin le programme Bourse French Tech qui soutient les projets de création d’entreprise basés sur l’innovation et au fort potentiel.
  • Rayonner
La Mission French Tech se donne aussi pour but de faire connaitre les entreprises de la French Tech et de les promouvoir à l’international. Elle met ainsi en place des campagnes marketing ou de communication pour attirer les investisseurs et entrepreneurs internationaux, et pour promouvoir les startups auprès des médias. La Mission French Tech peut aussi inviter, par le biais de Business France, des entrepreneurs de start-ups au développement prometteur aux rendez-vous internationaux axés sur le numérique et l’innovation. Le rayonnement de la French Tech passe également par la création d’un label international invitant les entrepreneurs du numérique basés à l’étranger à se réunir dans des « French Tech Hubs » pour promouvoir l’innovation et le talent français dans le monde. Découvrez nos produits

Les initiatives French Tech pour l’intégration de nouveaux talents

La Mission French Tech, par le biais de ses actions, soutient le développement des startups du numérique et des entreprises qui travaillent sur l’innovation. Mais son rôle ne s’arrête pas là. Afin de booster et recruter de nouveaux talents, elle s’applique également à faciliter l’accès à l'écosystème français des startups. Ainsi le programme French Tech Diversité accompagne ainsi des créateurs de startups issus de milieux sociaux défavorisés ou de quartiers prioritaires de la politique de la Ville (QPV) : si leur projet est suffisamment prometteur pour être retenu, ils peuvent bénéficier d’un accompagnement d’un an dans un incubateur partenaire et d’une aide financière pour développer leur projet. Pour soutenir l’innovation dans l’écosystème de la French Tech, il est aussi primordial de pouvoir y attirer de nouveaux talents, notamment depuis l’étranger. C’est pourquoi la Mission French Tech s’emploie à favoriser leur accueil. Le French Tech Ticket aide ainsi une sélection d’entrepreneurs étrangers souhaitant créer ou développer leur startup en France à mener à bien leurs projets : obtention d’un titre de séjour facilitée, intégration d’un incubateur partenaire, participation au financement du projet. Le programme French Tech Visa poursuit des buts similaires. Il permet aux étrangers souhaitant intégrer la French Tech d’obtenir plus facilement un permis de résidence et de travail.

Le label Métropole French Tech

Afin de renforcer le réseau d'entrepreneur de la French Tech, le label « Métropole French Tech » a été créé. Ce label permet de fédérer les startups d’un même territoire, ainsi que de créer et renforcer les dynamiques locales. Autour de ces Métropoles s’agrègent ainsi les acteurs privés et publics de la French Tech, mais aussi les ressources nécessaires au développement, à l’innovation et à la visibilité des entreprises. Les Métropoles French Tech ont aussi des « lieux totems » qui permettent aux entrepreneurs de se rallier autour d’un pôle physique et pas seulement théorique. Un tel lieu favorise les synergies en regroupant les personnes et ressources de la French Tech : entrepreneurs, incubateur, business angels etc. En France, treize Métropoles French Tech ont déjà été labellisées en raison du nombre, du dynamisme et de la croissance des entrepreneurs locaux et start-ups sur leur territoire. Ces treize Métropoles French Tech peuvent être des villes (Bordeaux, Brest, Montpellier, Toulouse, Lille, Lyon, Nantes), des groupements de villes (Aix-Marseille French Tech, French Tech Rennes-Saint-Malo, French Tech in the Alps) ou des régions (Côte d'Azur, LORnTECH en Lorraine, Normandie). Enfin, les Métropoles French Tech sont des relais de l’initiative nationale et communiquent entre elles pour, une fois encore, favoriser échanges, retours d’expériences, partages de compétence et business non seulement sur un même territoire, mais aussi entre les différents acteurs de la French Tech du pays. Pour les mêmes raisons, des Réseaux Thématiques French Tech ont été identifiés pour rassembler les startups d’une même branche au niveau national. Rassembler les entreprises d’un même secteur d’innovation permet de gagner en cohérence, d’identifier les besoins de chacun et de faciliter la mise en réseau des différents acteurs. Il est également plus facile d’envisager des actions concrètes au sein d’un réseau thématique de startup sur le territoire national. On compte aujourd’hui neuf Réseaux Thématiques French Tech : HealthTech, IoT Manufacturing, EdTech Entertainment, Security Privacy, FoodTech AgTech, CleanTech Mobility, FinTech, Retail, Sport.

La French Tech à l’international

Dynamiser l’écosystème en œuvrant dans une logique de territoire et une logique sectorielle semble donc la clef pour mailler le réseau de la french Tech. C’est un même raisonnement qui a amené en 2015 à la création de French Tech Hubs, ces communautés de start-ups qui réunissent les entrepreneurs français à l’étranger. C’est un levier important pour fédérer les créateurs de startup à l’international et encourager les échanges avec les start-ups de France. On compte aujourd’hui 22 French Tech Hubs à l’international, non seulement en Europe (Milan, Berlin, Barcelone , Londres et Moscou) mais aussi en Amérique du Nord (New York, San Francisco, Los Angeles et Montréal), en Afrique (à Abidjan et au Cap), en Asie (Tokyo, Pékin, Shanghai, Séoul, Taïwan, Hong-Kong, Shenzhen et au Vietnam), au Moyen et Proche-Orient (à Dubaï et en Israël) ainsi qu’à Sao Paulo en Amérique du Sud.

Découvrez nos produits

Station Météo Intelligente

Thermostat Intelligent

Caméra Intérieure Intelligente

Caméra Extérieure Intelligente