Sélectionner votre pays

Ok

CO2

L’air que nous respirons chaque jour contient du CO2. Naturellement présent dans l’atmosphère, le CO2 ne pose problème que lorsqu’il est présent en trop forte concentration dans notre environnement. Mais d’où provient-il au juste et en quoi constitue-t-il une pollution ? Mieux le connaitre, c’est détenir quelques clés pour limiter sa production dans l’atmosphère et sa concentration dans l’air intérieur de la maison.

Qu’est-ce que le CO2 ?

Dans l’air que nous respirons, on trouve principalement de l’azote (78%) et de l’oxygène (21%), mais aussi de nombreux polluants (microparticules, COV etc.) et des gaz en diverses proportions. Parmi eux, le CO2, dont l’appellation provient de la formule du dioxyde de carbone, aussi appelé gaz carbonique. Il s’agit d’un gaz incolore, inodore et inerte, qui n’est pas toxique et ne présente pas de danger lorsque sa concentration est normale.
Composé d’un atome de carbone et de deux atomes d’oxygène, le CO2 est naturellement présent dans l’air et c’est un composant normal des échanges gazeux du corps humain : l’oxygène est capté par l’organisme via les poumons qui rejettent lors de l’expiration le dioxyde de carbone produit par les organes.

Comment se forme le dioxyde de carbone ?

Le dioxyde de carbone est naturellement produit lors du processus de respiration par le corps humain, mais également par tous les organismes vivants : les animaux mais aussi les plantes par le biais de la photosynthèse ou du processus de décomposition. De plus, de nombreuses activités humaines provoquent des émissions de dioxyde de carbone. C’est notamment le cas des activités de combustion liées au chauffage, à la production industrielle, à la circulation automobile utilisant comme combustible des dérivés du pétrole ou encore le défrichage massif de forêts.
Le mode de vie et de production des pays industrialisés est responsable d’émissions massives de gaz carbonique. Des émissions qui viennent s’ajouter à la production normale et naturelle de gaz, ainsi qu’aux épisodes d’incendies de forêt ou aux irruptions volcaniques qui se produisent régulièrement dans le monde. On considère ainsi que 35 milliards de tonnes de gaz carbonique sont libérés chaque année dans l’atmosphère par le biais des activités humaines. En tête des activités qui génèrent du CO2 se trouve la combustion de pétrole, suivie de la combustion de charbon.
Dans un bâtiment, le dioxyde de carbone peut bien entendu provenir de l’extérieur et de la pollution émise par les véhicules ou les entreprises voisines. Mais le CO2 que l’on peut mesurer à l’intérieur provient plus généralement de la simple présence humaine et de la respiration des personnes présentes dans un lieu clos. Dans ce cas, c’est la trop grande concentration de personnes et une aération insuffisante de l’espace qui va créer le confinement et entrainer un taux de dioxyde de carbone excessif. Découvrez nos produits

Quels sont les dangers du CO2 ?

Le CO2 est présent naturellement dans l’atmosphère et n’est pas toxique. Néanmoins une concentration excessive peut avoir de lourdes conséquences, tant sur l’environnement et le climat que sur notre santé.
  • CO2, effet de serre et réchauffement climatique
Le gaz carbonique est le principal gaz à effet de serre présent à l’état naturel dans l’atmosphère. Cet effet de serre est normal en soi et permet le maintien d’une chaleur suffisante sur Terre pour permettre la vie. Mais lorsque les émissions de CO2 et des autres gaz à effet de serre deviennent trop importantes, la chaleur est piégée et la température augmente. C’est pour cela qu’on parle de réchauffement climatique. Des émissions en augmentation constituent donc un danger pour l’environnement, et plus d’un million de kilos de CO2 est émis chaque seconde dans le monde, en grande partie dû à l’exploitation d’énergie fossile (pétrole, gaz naturel et charbon).
Le réchauffement climatique est ainsi responsable de la fonte des glaces aux pôles, de l’augmentation du niveau de la mer, d’une désertification accélérée… des problématiques graves pour l’avenir de la planète et de nombreuses espèces. Outre le réchauffement climatique, les gaz à effet de serre sont aussi responsables de mutations chez les végétaux ou encore de l’acidification de l’eau des océans.
  • CO2 et santé
Le gaz carbonique n’est pas toxique et n’est pas considéré par la loi française comme un polluant. Néanmoins, une forte concentration dans l’atmosphère n’est pas sans conséquences. En 2016, cette concentration a atteint le niveau record de 403 ppm (parties par million), la teneur la plus élevée jamais mesurée. Selon l'IEA (Agence Internationale de l’Energie), depuis les débuts de l'ère industrielle, la concentration en CO2 a ainsi augmenté de 120 ppm.
L’exposition au CO2 à haute dose sur une durée prolongée peut se révéler nocive si la concentration dans l’air dépasse 10%, voire mortelle si elle dépasse 20%. Si les valeurs mesurées dans l’environnement sont encore loin d’être si hautes, on sait qu’une augmentation de CO2 dans l’air modifie le débit respiratoire et peut favoriser l’asthme et les troubles respiratoires.
  • CO2 et pollution intérieure
S’il n’existe généralement pas de risque vital d’exposition au CO2 en extérieur, sa teneur doit être très surveillée dans les lieux clos. Selon l'Observatoire de la qualité de l'air intérieur (OQAI), l’air intérieur peut en effet être jusqu’à 5 fois plus pollué que l’air extérieur. Dans des lieux très fréquentés et mal ventilés (maison, école ou entreprise), les valeurs limites peuvent rapidement être atteintes.
Le taux normal est de 400 ppm dans l’air. Au-delà de 1000 ppm, la qualité de l’air diminue et on peut ressentir des maux de tête, des vertiges, des irritations des yeux et des muqueuses ainsi que des troubles de l’attention.
De plus, le CO2 est un bon indicateur de confinement et de la qualité de l'air. Lorsque l’air est insuffisamment renouvelé, on constate non seulement une augmentation de la concentration de CO2, mais aussi d’autres polluants (COV, particules fines etc.)

Comment lutter contre un excès de CO2 ?

Les autorités et scientifiques de tout pays sont à la recherche de solutions pour limiter les émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Plusieurs axes peuvent ainsi être développés :
  • L’utilisation d’énergie non émettrice de CO2
Entreprises et particuliers peuvent ainsi privilégier l’énergie électrique, et notamment les sources d’énergie renouvelables : énergie hydraulique, éolienne, électricité solaire photovoltaïque, énergie géothermique… 60% des émissions mondiales de gaz à effet de serre sont en effet issus de la combustion d’énergie fossile.
  • La réduction des émissions de CO2
Réduire des émissions de gaz à effet de serre passe tout d’abord par une meilleure efficience énergétique des bâtiments. En France par exemple, des crédits d’impôts ont été mis en place pour favoriser les travaux d’isolation et d’équipements de chauffage économes en énergie. Autre fer de lance de la réduction des émissions de gaz, limiter les véhicules polluants et favoriser les transports en commun. Enfin, dans l’industrie aussi, de nouveaux équipements et procédés doivent permettre d’économiser l’énergie.
  • La capture ou le stockage du CO2
Pour lutter contre le réchauffement climatique, des scientifiques ont initié une recherche qui pourrait permettre la capture du CO2 émis et son stockage, notamment dans le sous-sol. En attendant que cette recherche n’aboutisse, on sait déjà que le reboisement permettrait de capter une partie du CO2 émis et de limiter les dégâts de l’effet de serre sur l’environnement.

Limiter le CO2 à l’intérieur

Dans une maison, pour lutter contre la pollution intérieure et l’excès de CO2, une bonne ventilation est indispensable. Pensez donc à aérer régulièrement votre logement pour renouveler l’air ambiant. Si vous craignez d’oublier, sachez qu’il existe des appareils comme le Healthy Home Coach ou encore la Station Météo Intelligente de Netatmo qui mesurent la teneur en CO2 de l’air intérieur et vous indiquent quand il est temps de ventiler la pièce.

Découvrez nos produits

Station Météo Intelligente

Thermostat Intelligent

Caméra Intérieure Intelligente

Caméra Extérieure Intelligente