Sélectionner votre pays

Ok

Chaudière fioul

Les chaudières au fioul tendent à se raréfier mais sont encore bien présentes. Selon le fournisseur d’énergie Engie, près de 14 % des logements français étaient ainsi encore chauffés au fioul en 2013. Cela s’explique par une couverture par le réseau de gaz naturel encore insuffisante, notamment dans les zones rurales. De plus, si les énergies fossiles ont mauvaise presse, les chaudières fioul de nouvelle génération ont aujourd’hui un rendement et une consommation qui limitent leur impact écologique. Une chaudière au fioul utilise la combustion du fioul pour chauffer de l’eau qui va ensuite circuler dans la maison via des canalisations, des radiateurs ou un réseau de chauffage au sol. Aujourd’hui, on trouve essentiellement des chaudières fioul utilisant des technologies performantes : les chaudières fioul basse température et les appareils à condensation.

Avantages et inconvénients d’une chaudière au fioul

  • Les avantages d’une chaudière au fioul
Les chaudières au fioul permettent de délivrer une chaleur confortable même en cas de besoins importants (températures extérieures basses, grandes surfaces…). Les modèles que l’on trouve aujourd’hui sur le marché ont un excellent rendement : jusqu’à 89,5 % pour les chaudières basse température, près de 100% pour les chaudières fioul à condensation. Il est également possible de coupler la chaudière fioul à une pompe à chaleur pour un système mixte encore plus performant. Si les anciens modèles pouvaient présenter un risque dû aux émissions de soufre, de dioxyde de carbone et d'azote, les chaudières de nouvelle génération sont sures et propres. Autre avantage notable, les modèles de chaudières fioul à condensation étaient jusqu’en 2018 éligibles au crédit d’impôt et, à ce titre, pouvaient bénéficier d’un abattement fiscal de 30% du montant des travaux. Néanmoins les chaudières à condensation sont en train de sortir de ce dispositif et ne devraient plus bénéficier de cette aide.
  • Les inconvénients d’une chaudière au fuel
Un chauffage au fioul nécessite de posséder une cuve de stockage. Cette dernière peut être de différentes tailles, mais est généralement d’un volume important pour limiter le nombre de livraison de fuel par camion-citerne. Le stockage du fioul peut d’ailleurs générer des nuisances comme des odeurs désagréables. Autre inconvénient, le prix du combustible. Le fuel a en effet un prix instable, qui fluctue beaucoup. Il est donc difficile de prévoir combien vous allez dépenser chaque année, et vous pouvez avoir de mauvaises surprises. Concernant le prix de la chaudière, elle est plus couteuse qu’une chaudière au gaz et il vous faut ajouter au prix de l’installation celui de la cuve, voire des travaux sur le terrain si vous choisissez d’enfouir celle-ci. Cette même cuve, si vous la remplacez ou changez un jour de mode de chauffage pour votre maison, nécessitera l’intervention d’un professionnel pour la vidanger et l’enlever.
Pour évacuer les fumées de combustion, un conduit de cheminée tubé est également nécessaire.

Les chaudières fioul à basse température

Une chaudière fioul à basse température chauffe l’eau du réseau à une température plus basse que ne le fait un modèle classique. En modulant la température entre 50 et 90° selon vos besoins, elle vous permet de réaliser des économies d’énergie de 10 à 15%. Si vous souhaitez également utiliser votre chaudière fioul pour produire de l’eau chaude sanitaire, sachez que certains modèles disposent d’un accumulateur d’eau chaude (production d’eau chaude par micro-accumulation). Vous pouvez aussi relier la chaudière à un ballon d’eau chaude extérieur. Découvrez tous nos produits

La chaudière fioul à condensation

La chaudière fioul à condensation est la typologie de chaudière fioul avec le plus haut rendement. Comme pour une chaudière gaz à condensation, l’installation va non seulement utiliser la chaleur de la combustion, mais aussi la chaleur récupérée en condensant les fumées rejetées lors de ladite combustion. La production de chaleur est donc optimisée et la consommation de fuel bien moindre. Par rapport à un appareil classique, un tel système permet de réaliser des économies d’énergie de l’ordre de 20 à 30%. C’est à ce titre qu’une chaudière fioul de ce type était jusque fin 2017 éligible au crédit d’impôt transition énergétique. Avec un rendement énergétique dépassant 100%, c’est la plus performante des chaudières au fioul et, bien que l’investissement de départ soit plus élevé, son prix annuel en fuel est plus bas.

Les aides pour l’achat et l’installation de votre chaudière fioul

La chaudière fioul à condensation est la version la plus écologique de la chaudière à fuel. Elle est surtout beaucoup moins polluante que les anciens modèles. A ce titre, en cas de remplacement ou de nouvelle installation, vous pouvez bénéficier de diverses aides. Cela vous permettra d’alléger la facture des travaux et de réaliser quelques économies. Depuis juillet 2018, les chaudières au fioul à condensation ne bénéficient plus du crédit d’impôt transition énergétique qui leur était accordé jusque-là par l’Etat. Heureusement, il existe d’autres aides pour vous aider à économiser sur vos travaux d’installation de chauffage. Ainsi l’ANAH (agence nationale pour l'amélioration de l’habitat) aide les propriétaires de logement ancien aux revenus modestes à équiper leur habitation d’une installation énergétique plus performante. Certains fournisseurs d’énergie proposent également une prime énergie pour l’installation d’une chaudière à condensation. Vérifiez si vous êtes éligible avant le début des travaux ! Enfin, n’hésitez pas à solliciter les collectivités locales de votre lieu d’habitation. Elles proposent parfois des aides pour les propriétaires réalisant des travaux ayant pour but de réaliser des économies d’énergie.

L’entretien des chaudières au fioul

Toute chaudière au fioul doit être révisée chaque année. Cet entretien annuel est obligatoire. Si vous êtes locataires, votre bailleur vous demandera d’ailleurs de vous fournir la preuve que vous avez effectué l’entretien. Votre compagnie d’assurance peut aussi exiger une attestation en cas de sinistre. Mais avant tout, l’entretien annuel va assurer la sécurité des occupants du logement. Il vise en effet à vérifier que la chaudière est en bon état et à éviter les fuites de monoxyde de carbone, un gaz potentiellement mortel libéré par la combustion. De plus, cet entretien annuel est l’occasion pour votre chauffagiste de faire un point sur l’état de votre système de chauffage. En remplaçant au fur et à mesure les pièces défectueuses, vous vous assurez du bon fonctionnement de l’appareil et allongez sa durée de vie. Dans le cas d’un chauffage au fuel, il faut aussi penser à effectuer l’entretien de la cuve de stockage tous les dix ans. L’entretien de votre chaudière doit impérativement être effectué par un professionnel. Vous pouvez d’ailleurs établir un contrat annuel de maintenance avec le chauffagiste de votre choix, il se chargera de vous rappeler lorsque le moment de la révision sera venu.

Découvrez nos produits

Thermostat Intelligent

Têtes Thermostatiques Intelligentes - Pack pour chauffage collectif