Sélectionner votre pays

Ok

Capteur de fumée

Un capteur de fumée est un composant qui équipe les détecteurs de fumée. Un détecteur, aussi appelé détecteur autonome avertisseur de fumée ou Daaf, vise à détecter la présence de fumées dans un logement pour alerter les occupants lors d’un départ de feu. Un détecteur avertisseur de fumée comprend donc non seulement un capteur de fumée, mais également une alarme sonore de fort volume (85 décibels en moyenne) pour donner l’alerte dans l’habitation. Le signalement précoce des incendies via la détection des fumées de combustion permet aux habitants de quitter le logement et d’avertir les pompiers rapidement. Loin d’être accessoire, l’installation d’un détecteur de fumée permet donc de sauver des vies.

Comment fonctionne un capteur de fumée ?

Dans un détecteur de fumée, c’est le capteur de fumée qui va permettre la détection des fumées suspectes. S’il existe des détecteurs de fumée à chambre d’ionisation, ces derniers ne sont pas autorisés dans les logements en raison de la présence d’un composant radioactif. Les seuls détecteurs de fumée aujourd’hui autorisés dans une habitation sont les détecteurs optiques (aussi appelés détecteurs de fumée photo-électriques).
  • Comment fonctionne la détection optique ?
Un détecteur de fumée à détection optique fonctionne grâce à un capteur photo-électrique qui mesure les variations d’un signal lumineux envoyé par une diode électroluminescente. En temps normal et en l’absence de fumée, le signal est continu et normal. Mais lorsque le signal lumineux est brouillé par la présence de fumées, le capteur optique perçoit une perturbation et l’alarme sonore se déclenche. Selon le produit utilisé, le procédé de détection optique peut varier, mais il s’agit toujours de capter les variations d’un signal lumineux émis par une diode. Un détecteur optique linéaire va détecter toute modification de l’intensité lumineuse entre la diode et le capteur photo-électrique. D’autres détecteurs utilisent le procédé inverse : le signal lumineux est orienté à côté de la cellule photo-électrique, et c’est lorsque ce signal est dispersé par la fumée que le capteur optique perçoit la lumière et que l’alarme se déclenche.
  • L’alimentation du détecteur de fumée
Le fonctionnement d’un détecteur de fumée peut être assuré par un raccordement au réseau électrique de la maison. Mais la plupart des appareils de détection des fumées fonctionnent sans fil, grâce à des piles. Certains détecteurs sont dotés de piles alcalines, d’autres produits sont équipés d’une pile au lithium. Une pile alcaline doit être changée tous les ans en moyenne et une alerte sonore signale la fin de vie de la pile. Les piles au lithium présentent l’avantage de durer 10 ans et demandent donc moins d’attention. Néanmoins ce type de pile ne peut être changé et sa durée de vie correspond donc à celle du détecteur de fumée qu’elle équipe. Lorsqu’elle cessera de fonctionner, le détecteur devra être remplacé. Le choix des piles n’est pas anodin car il influe sur le prix du détecteur d’incendie. Un produit avec une pile au lithium sera plus cher qu’un appareil doté de piles alcalines, mais il sera plus sûr (le détecteur ne risque pas de tomber en panne lorsque la pile sera vide) et peut se révéler moins coûteux sur le long terme si l’on prend en compte le prix des piles de remplacement pendant toute sa durée de vie. Il faut savoir également que tous les détecteurs de fumée sont conçus pour rester en fonctionnement : le détecteur vous avertira lorsque la pile sera en fin de vie, et les produits branchés par câble possèdent une batterie de secours en cas de panne de courant. Découvrez nos produits

Pourquoi installer un détecteur de fumée à la maison ?

Un détecteur de fumée est un produit essentiel pour augmenter la sécurité de votre logement contre l’incendie.
  • Détecteurs de fumées obligatoires
Depuis février 2015, il est obligatoire d’équiper tout logement occupé d’au moins un Daaf (détecteur avertisseur autonome de fumée). Cette loi votée en mars 2010 s’applique à tous les logements domestiques : maison, appartement, meublé, location saisonnière… Elle vise à détecter le plus précocement possible les départs d’incendie dans une habitation pour avertir les occupants rapidement. Cette loi impose que le détecteur de fumée porte le marquage CE et qu’il soit conforme à la norme européenne EN 14 604. Tout propriétaire doit donc désormais équiper son logement d’un détecteur de fumée. Si l’appartement est en location, le locataire et le propriétaire doivent vérifier conjointement la conformité et le bon fonctionnement du détecteur au moment de l’état des lieux. Il incombe ensuite au locataire d’entretenir l’appareil, de vérifier régulièrement son fonctionnement et de changer les piles.
  • Le risque d’incendie dans un logement
Le risque d’incendie dans une habitation est plus grand qu’on ne le croit. Chaque année en France, ce ne sont pas moins de 280 000 interventions des pompiers qui sont enregistrées, et près de 800 décès. Or depuis que la loi a rendu l’installation d’un détecteur de fumée dans chaque maison obligatoire, le nombre d’incendies dans des logements a diminué de 4%, et le bilan des victimes s’est allégé. Dans les pays où cette loi existe depuis plus longtemps, on a même pu constater une baisse de 50 % du nombre de décès liés aux incendies. Car souvent lors d’un départ de feu, il est nécessaire de réagir très vite. En effet le feu progresse rapidement et les fumées toxiques saturent progressivement l’air, entrainant l’asphyxie. C’est pourquoi une détection précoce de la fumée est essentielle pour donner le temps aux occupants de la maison de quitter les lieux et d’avertir les secours.
  • Un Daaf pour être averti de jour comme de nuit
Le volume de l’alarme est également déterminant dans l’efficacité d’un détecteur de fumée. En effet la plupart des incendies meurtriers ont lieu la nuit, lorsque les occupants de la maison sont endormis. C’est pourquoi l’alarme sonore du détecteur doit avoir une puissance d’au moins 85 décibels pour être entendue par les dormeurs et donner l’alerte assez tôt. On imagine à tort que la fumée, l’odeur, la chaleur ou le bruit de l’incendie suffisent à réveiller une personne endormie, mais il n’en est rien. Un incendie dégage en effet des fumées très toxiques qui sont dangereuses bien avant que les effets de la combustion (chaleur, bruit) ne parviennent aux dormeurs. Avec un détecteur de fumée doté d’une alarme, les chances d’être averti à temps et de pouvoir quitter la maison sont donc démultipliées.

Installer un détecteur autonome de fumée

L’installation d’un daaf ne demande pas de compétences particulières et se fait très rapidement. Néanmoins il est important de bien choisir l’emplacement de l’appareil anti-incendie pour assurer son bon fonctionnement, tant du point de vue de la détection des fumées que pour que l’alarme soit parfaitement entendue dans la maison.
  • L’installation du détecteur de fumée
Pour installer votre détecteur autonome avertisseur de fumée au bon endroit dans la maison, choisissez une zone centrale, comme un couloir desservant les pièces principales. Le détecteur doit être placé suffisamment près de la chambre principale pour que l’alarme soit entendue la nuit en cas d’incendie. Evitez la proximité de la cuisine, de la salle de bain ou de la buanderie où des fumées et vapeurs pourraient occasionner de fausses alertes. La position du détecteur de fumée est aussi déterminante pour assurer la sécurité de la maison. Idéalement, fixez l’appareil au plafond (la fumée tend à monter en raison de sa chaleur), à au moins 60 cm des murs. S’il est impossible de fixer le détecteur de fumée au plafond, optez pour un mur et fixez le produit en hauteur, près du plafond. Cette étape de l’installation est primordiale. Prenez le temps qu’il faut pour déterminer la position de votre détecteur de fumée. La sécurité des occupants du logement en cas d’incendie en dépend. Mal placé, votre daaf risque de percevoir la fumée trop tard et donc de ne pas vous prévenir à temps pour quitter la maison ou pour prévenir les pompiers. Si votre logement a une grande superficie ou qu’il comporte un ou plusieurs niveaux, n’hésitez pas à installer plusieurs détecteurs de fumée, à différents endroits stratégiques de la maison et au moins un à chaque étage. Vous pouvez aussi installer un détecteur de fumée dans le garage ou la cave pour être averti si un incendie se déclare dans ces zones annexes.
  • Bien choisir son détecteur autonome avertisseur de fumée
Pour commencer, vous devez vous conformer à la loi et choisir un détecteur de fumée conforme à la norme européenne EN 14604 portant le marquage CE. Ensuite, prêtez attention aux options des produits existants : une grille anti-insectes peut se révéler utile pour éviter les alertes intempestives, ou encore un bouton de test vous permettra de vérifier régulièrement le fonctionnement du détecteur de fumée. Certains détecteurs disposent aussi d’un détecteur de monoxyde de carbone, un gaz inodore et très dangereux qui peut être libéré dans le logement par une système de chauffage défectueux. C’est une option intéressante pour votre sécurité mais il est difficile de trouver dans la maison une position qui convienne parfaitement aux deux détecteurs pour un fonctionnement optimal. Parmi les produits les plus performants en matière de sécurité, on trouve les détecteurs de fumée connectés. Un détecteur connecté a un fonctionnement de base similaire à celui d’un détecteur de fumée classique : lorsqu’un capteur détecte la présence de fumée dans le logement, une alarme sonore se déclenche pour avertir les occupants. Mais en plus, le détecteur de fumée connecté vous alerte directement sur votre smartphone (et prévient également les autres membres de la famille que vous avez associé au détecteur de fumée via l’application de gestion). Ainsi vous êtes prévenu même lorsque vous n’êtes pas présent sur les lieux, et vous pouvez alerter les secours depuis votre lieu de travail ou de villégiature. Le Détecteur de Fumée Intelligent Netatmo propose en outre d’autres fonctionnalités très utiles, comme le test de fonctionnement automatique qui vérifie régulièrement le bon fonctionnement du détecteur de fumée, et l’alerte de fin de vie qui vous prévient lorsque le détecteur connecté doit être remplacé.

Découvrez nos produits

Station Météo Intelligente

Thermostat Intelligent

Caméra Intérieure Intelligente

Caméra Extérieure Intelligente