Sélectionner votre pays

Ok

Alarme fumée

Depuis le 8 mars 2015, les détecteurs de fumée sont obligatoires dans tout logement occupé. Chaque habitation doit en effet être équipée d’au moins un Daaf, c’est-à-dire un détecteur avertisseur autonome de fumée. La loi exige en outre que le détecteur porte le marquage CE qui prouve la conformité à la norme européenne EN 14 604. Si aucune sanction n’est prévue par la loi en cas de non installation, vous avez tout intérêt à vous y conformer pour assurer la protection de votre maison contre les incendies.

Qu’est-ce qu’une alarme anti-incendie ?

Une alarme anti incendie est un dispositif de sécurité qui détecte les départs de feu et limite les risques d’incendie dans votre logement. Les détecteurs de fumée à chambre d’ionisation sont interdits et il n’existe plus aujourd’hui qu’un seul type de détecteur avertisseur autonome de fumée : le détecteur à capteur de fumée optique. Le fonctionnement de l’appareil est simple : un capteur photoélectrique relève les variations d’un signal lumineux. Lorsqu’il perçoit la présence de fumée, une alarme sonore se déclenche. Les détecteurs de fumée sont parfois reliés par un fil au réseau électrique du logement, mais la plupart des appareils de détection de fumée sont sans fil et fonctionnent grâce à une pile électrique. Lorsque le détecteur est équipé d’une pile alcaline, il faut en changer tous les ans. Certains détecteurs de fumée ont en revanche une pile au lithium dont la durée de vie est plus importante : 10 ans en moyenne. Mais la pile ne peut dans ce cas être changée et l’appareil entier doit alors être remplacé. Certains détecteurs disposent d’un bouton de test qui contrôle le fonctionnement de l’appareil et le bon déclenchement de l’alarme sonore. C’est très utile notamment pour les détecteurs qui ont une alimentation par piles alcalines pour savoir quand en changer.

Pourquoi installer une alarme qui détecte la fumée ?

•Le risque d’incendie dans l’habitation Chaque année en France, on dénombre plus de 280 000 interventions des pompiers pour des incendies et plusieurs centaines de décès. Or de nombreuses victimes peuvent être évitées lorsque l’alerte est donnée rapidement. En 2016, avec l’installation des détecteurs de fumée obligatoire, les incendies dans les habitations ont baissé de 4% et le nombre de victimes a nettement diminué. En effet, un détecteur de fumée avec alarme permet d’identifier les départs de feu de façon précoce, même en l’absence de flamme, c’est-à-dire lors d’un début de combustion ou lors d’un feu couvant. Sachant que près de 80% des décès lors d’un incendie sont imputables aux fumées toxiques, la présence dans le logement d’un détecteur de fumée est déterminant pour la sécurité de ses occupants. •L’intérêt d’une alarme sonore Un détecteur avertisseur autonome de fumée doit être équipé d’une alarme sonore puissante. Grâce à cette alarme, les habitants du logement sont immédiatement prévenus du danger et peuvent quitter la maison et prévenir les secours avant que l’incendie ne se propage. Le signal doit être assez fort pour donner l’alerte et être entendu dans toutes les pièces de la maison, et idéalement jusque dans les dépendances. C’est pourquoi on recommande l’installation de plusieurs détecteurs de fumée, reliés ou non, dans les logements de grande taille ou qui comportent plusieurs niveaux. Il faut aussi savoir que 70 % des décès imputés à un incendie ont lieu la nuit, lorsque les occupants du logement dorment. On croit en effet à tort que l’odeur de brûlé, la fumée ou la chaleur suffisent à réveiller une personne endormie. Or une combustion s’avère dangereuse bien avant d’être perceptible par un dormeur, notamment en raison des fumées toxiques libérées. Le monoxyde de carbone présent dans la fumée rend d’ailleurs le réveil plus difficile, tandis que l’oxygène contenu dans l’air disparaît rapidement lors d’un incendie. Seule l’alarme sonore puissante d’un détecteur de fumée pourra vous alerter à temps pour vous mettre en sécurité. •L’alarme lumineuse, une sécurité en plus Certains modèles de détecteur de fumée disposent d’un signal lumineux ou vibrant en plus du signal sonore. Cela va permettre de prévenir même les personnes âgées ou malentendantes (ou ceux qui écoutent de la musique au casque !) Découvrez nos produits

L’installation d’un détecteur de fumée avec alarme

Pour que la détection de la fumée soit efficace et rapide, le détecteur de fumée doit être placé au bon endroit dans l’habitation. L’installation doit être faite au centre du logement, généralement dans un couloir, au plafond ou en hauteur sur un mur lorsqu’une installation du détecteur n’est pas possible au plafond. Disposez le détecteur de fumée près de la chambre principale pour que l’alarme soit bien audible de nuit et évitez la proximité de la salle de bain ou de la cuisine. La vapeur d’eau générée par les activités de toilette et de cuisson et les fumées de cuisine pourraient en effet déclencher le détecteur inutilement. Si le logement comporte plusieurs étages ou si sa superficie excède 60 m², il est préférable de prévoir l’installation de plusieurs détecteurs de fumée : un à chaque étage ou dans chaque zone, afin que le signal sonore soit audible où que l’on se trouve dans l’habitation. Il existe des packs de plusieurs détecteurs de fumée. Connectés entre eux ou non, ils permettent d’équiper de grandes superficies mais aussi d’installer des détecteurs de fumée supplémentaires dans le grenier ou la cave. La loi prévoit que le propriétaire se charge de l’installation du détecteur de fumée dans l’habitation. Lorsque le logement est mis en location, le bon fonctionnement du détecteur et de l’alarme sonore doit être vérifié au moment de l’état des lieux d’entrée. C’est ensuite le locataire qui est chargé de l’entretien, et notamment de contrôler le fonctionnement de l’appareil et d’en changer la pile ou les piles lorsque cela s’avère nécessaire. Lorsque vous souscrivez ou renouvelez un contrat d’assurance habitation, l’assureur peut en outre exiger que vous attestiez que le logement assuré est bien équipé d’un détecteur de fumée.

Bien choisir son détecteur de fumée

Lors de l’achat de votre détecteur de fumée, veillez bien à choisir un appareil conforme à la norme comme le veut la loi : optez pour un détecteur qui porte le marquage CE, garant du respect de la norme européenne EN 14604. On trouve des détecteurs à différents prix et il n’est pas toujours facile de faire son choix. Sachez que la qualité des composants et les options proposées influent sur le prix de l’appareil. Le type de pile utilisé est également déterminant : un détecteur avec une pile au lithium sera plus cher, mais vous n’aurez pas besoin de changer les piles chaque année comme c’est le cas avec des piles alcalines. Parmi tous les appareils de détection d’incendie, vous trouverez également des détecteurs de fumée connectés. Un Daaf connecté est un appareil sans fil qui, comme un détecteur de fumée classique, déclenche une alerte lorsqu’il détecte la présence de fumée. Mais en plus de son signal sonore, le détecteur connecté vous avise du danger potentiel en vous envoyant une alerte sur votre smartphone. L’appareil est en effet connecté à une application, ce qui vous permet d’être alerté immédiatement où que vous soyez, sur votre téléphone et celui des membres de la famille de votre choix. Ainsi vous pouvez intervenir en cas de danger, même si vous êtes loin de votre habitation, et vous pouvez prévenir les secours à distance. Le Détecteur de Fumée Intelligent Netatmo est en plus doté d’un test de fonctionnement automatique et vous avertit lorsque le Daaf doit être remplacé.

Découvrez nos produits

Station Météo Intelligente

Thermostat Intelligent

Caméra Intérieure Intelligente

Caméra Extérieure Intelligente