Comment bien choisir son détecteur de fumée ?

Obligatoire en France dans tous les logements depuis le 8 mars 2015, le détecteur avertisseur autonome de fumée (DAAF) vous avertit grâce à une puissante alarme si un incendie domestique se déclenche dans votre maison. La Fédération Nationale des Sapeurs-Pompiers rappelle que 70 % des incendies meurtriers ont lieu la nuit. En France en 2016, le dispositif aurait sauvé pas moins de 300 vies.

 

Choisir et installer un détecteur de fumée fiable, conforme à la loi et certifié est donc indispensable pour la sécurité de votre logement et de ses occupants.

 

Qui le paie, qui l’installe ?

Depuis la promulgation de la loi Alur en mars 2014, les propriétaires, qui occupent ou mettent en location leur logement, sont tenus d’y installer au moins un détecteur de fumée.

 

S’il a mis son habitation en location, le propriétaire bailleur fournit le détecteur de fumée à son locataire ou lui en rembourse l’achat.

À l’inverse, c’est au locataire d’assurer le remplacement des piles de l’appareil ainsi que son bon entretien.

 

Néanmoins le propriétaire reste responsable de l’installation et de l’entretien du détecteur de fumée dans le cas des locations saisonnières, logements meublés, logements de fonction et foyers-logements.

 

Suivre la réglementation en vigueur

Pour bien choisir le détecteur de fumée de votre maison ou de votre appartement, deux logos sont à repérer sur l’emballage du produit :

 

  • Marquage CE

Les détecteurs certifiés CE sont conformes à la norme européenne EN 14 604. Cela signifie qu’ils sont vérifiés en usine par un laboratoire agréé indépendant. Ce contrôle se fait en sortie de fabrication.

 

  • Marque NF

Les détecteurs de fumée identifiés par la marque NF sont contrôlés deux fois par an, tout au long de leur durée de commercialisation, en usine et en magasin. Cette garantie limite sérieusement les risques de non-conformité.

 

Selon l’UFC-Que Choisir, si le marquage CE se rapproche ici de la marque NF en tant que garantie et gage de qualité, il reste moins exigeant. En effet, au cours d’un test grandeur nature réalisé en 2015, le magazine de protection des consommateurs révélait que sur 24 détecteurs de fumée testés porteurs de la garantie CE, 4 recevaient la mention « ne pas acheter ».

 

À noter que le label NF ne garantit pas les détecteurs de fumée à double emploi comme ceux couplés à un détecteur de monoxyde de carbone.

 

Détecteur de fumée 2 en 1, une fausse bonne idée ?

Pour équiper votre habitation et la protéger contre les risques d’incendie, les rayons des grandes surfaces de bricolage vous proposent des détecteurs de fumée 2 en 1. Ces appareils vérifient à la fois l’opacité de l’air (et donc la présence de fumée) et la présence de monoxyde de carbone (CO). Le monoxyde de carbone apparaît en cas de combustion incomplète du bois, du pétrole, du gaz, du charbon, de l’essence, du fioul, du propane et du butane utilisés pour certains appareils de chauffage et de cuisson. Le CO est un gaz non-irritant, inodore et incolore. Toxique, il provoque des maux de tête et en cas d’inhalation prolongée des nausées et des pertes de connaissance pouvant entraîner la mort.

 

Toutefois, l’UFC-Que Choisir déconseille le choix de ces produits. Il n’existe pas d’emplacement idéal pour leur installation. S’ils étaient placés au même endroit, le fonctionnement de l’un ou de l’autre ne serait en effet pas optimal : il est impossible de trouver l’emplacement idéal qui convienne aux deux détections. Le détecteur de monoxyde de carbone doit être à proximité de l’appareil à combustion, pour une efficacité maximale, et le détecteur de fumée à proximité des chambres. La pièce recommandée n’est pas la même.

 

Le détecteur de fumée doit être fixé loin des sources d’émanation potentielles, en particulier de la cuisine ou de la salle de bain. Les pièces recommandées par les installateurs professionnels sont les couloirs, halls d’entrée et paliers des chambres.

 

L’installation du détecteur de monoxyde de carbone doit quant à elle se faire dans chaque pièce équipée d’un appareil à combustion comme la cuisine, le salon ou le garage.

 

–  L’emplacement dans la pièce est différent

En cas d’émanation, la fumée de combustion, plus légère que l’air montera directement vers le plafond. C’est pourquoi le détecteur de fumée doit être installé de préférence à cet endroit.

 

À l’inverse, le monoxyde de carbone a la même densité que l’air. Il se maintient au cœur de la pièce. Le meilleur positionnement se trouve à hauteur du regard entre 150 et 170 cm en partant du sol.

 

Les avantages du détecteur de fumée connecté

Puisqu’un détecteur de fumée est obligatoire dans chaque logement, pourquoi ne pas optimiser votre sécurité avec un détecteur de fumée connecté ? Ce dispositif pilotable à distance grâce à une application sur smartphone présente de nombreux avantages.

 

–  Agir à distance

Si l’alarme incendie se déclenche lorsque vous êtes absent de votre domicile, un détecteur de fumée connecté vous prévient grâce à une alerte envoyée en temps réel sur votre smartphone. Ce type de notification vous permet d’agir sans perdre une minute pour prévenir les pompiers, même à distance.

 

–  Fonction Auto-Test

Afin que vous n’ayez plus jamais à vous demander si votre détecteur avertisseur autonome de fumée (DAAF) est en bon état de fonctionnement, la pile Lithium, le capteur de fumée et la connexion au réseau Wi-Fi des modèles connectés sont testés régulièrement et automatiquement par l’appareil.

 

–  Facilité d’utilisation

L’alarme de votre détecteur de fumée s’est déclenchée par erreur ? La connexion via votre smartphone vous permet d’éteindre l’alarme en un clic.

 

–  Création de scénarios

Les détecteurs de fumée connectés peuvent accroître la sécurité de votre domicile par la création de différents scénarios.

Le déclenchement du DAAF entraîne par exemple l’allumage automatique des lampes intelligentes Philips Hue, le déclenchement du système d’alarme, le déverrouillage des serrures de la maison, l’ouverture du portail extérieur ou la connexion avec le centre d’appel des pompiers.
 

Le Détecteur de fumée Intelligent Netatmo

L’entreprise française Netatmo, leader de la maison intelligente, propose le seul détecteur de fumée connecté et certifié NF. Conforme à la réglementation, il possède une alarme incendie de 85 décibels et vous informe en temps réel sur votre smartphone en cas de départ de feu. Il intègre une pile d’une durée de vie de 10 ans et vous transmet régulièrement ses rapports de bon fonctionnement.

Compatible avec Apple HomeKit et IFTTT, il peut communiquer efficacement avec d’autres dispositifs installés dans la maison connectée.

Soyez alerté en cas d’incendie, où que vous soyez !

Aucun commentaire

Commentaires fermés

ARCHIVES
CATEGORIES
NEWSLETTER

Vous affirmez avoir pris connaissance de notre Politique de Confidentalité. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire à l'aide des liens de désinscription ou par mail : privacy@netatmo.com.